Petit tour d’horizon sur les matchs de présaison

« Matches de présaison » ce terme est probablement plus adapté au rugby que celui de « matches amicaux ». En effet, la série de matchs auxquels nous avons le droit depuis deux semaines n’a rien d’amicale. Certaines rencontres ont même dû être interrompues par des bagarres générales, comme ce fut le cas entre La Rochelle (Pro D2)  et Grenoble (Top 14). Ces matchs sont riches en enseignements, au-delà du score la manière dont les équipes assimilent des plans de jeu inédits est une clé importante pour le début de saison. C’est surtout vrai pour les formations qui ont à leur tête un nouveau directeur sportif ou qui ont enregistré de nombreux mouvement de joueurs lors de l’intersaison.

Les Parisiens se sont imposés face à l’Argentine

Certaines équipes ont choisi un programme original, comme le Stade Français, actuellement en Argentine et qui a affronter les Pumas, qui eux préparent le Championnat des nations du sud. Après avoir perdu leurs deux premiers matchs, les Parisiens ont pu se rassurer en remportant leur match face aux sud-américains sur le score de 25 à 21. Même s’ils ont dominé la première mi-temps, le résultat est plutôt inquiétant pour les Argentins qui seront engagés d’ici peu dans la compétition la plus relevée du monde.

Les voisins du Racing, eux, affrontaient le promu grenoblois. Les Alpins n’ont pas démérités et semblent  prêts à incorporer le meilleur championnat planétaire malgré leur défaite 14-16 face aux ciel-et-blancs. Si les joueurs du Stade Français ont profité de cette présaison pour pratiquer leur espagnol, ceux du Sporting Union Agenais auront eu l’opportunité de prendre des cours d’anglais face à l’équipe de Bristol (Premiership anglaise) ; en échange de quoi les Lot-et-garonnais auront donné une belle leçon de rugby à ces messieurs les Anglais qui ont dû s’incliner assez lourdement face aux Agenais (35 à 20).

Après deux premiers matchs plutôt convaincants (malgré une petite défaite face au Stade Toulousain) l’USAP a remporté une victoire qui aura mis du temps à se dessiner face à la toute nouvelle franchise du rugby italiens  les Zèbres (RaboDirect Pro12). Les futurs adversaires des Catalans en Top 14, eux, n’ont pas tremblé : les Toulonnais ont atomisé les Bordelais sur le score de 35 à 0. Les premiers pas de Raphaël Ibanez comme entraineur s’annoncent difficile même si l’ancien l’intéressé a promis qu’il ne se cacherait pas sous de fausses excuses en cas de mauvais résultats.

L’ancien club du nouvel entraineur bordelais, l’US Dax (Pro D2) affrontaient les voisins du Stade Montois. Il s’agissait, pour les jaunes et noirs, de montrer que leur place en Top 14 n’est pas usurpée. Ils se sont imposés sur le score de 20 à 15.

Biarritz s’offre le scalp des Bayonnais (Image rugbyrama)

Un peu plus au sud, de l’autre côté de la frontière espagnole, le Biarritz Olympique et l’Aviron Bayonnais s’affrontaient au Stade Anoeta pour ce qui constituait le premier match de la toute nouvelle Coupe du Pays Basque. Les premiers ont remporté le trophée en dominant leurs adversaires du jour (10-0 pour les joueurs de Serge Blanco).

Enfin le Clermont Auvergne affrontait celui qu’on présente comme le futur caïd de la Pro D2 : Le LOU. Les Auvergnants ont difficilement remporté ce match face aux Lyonnais sur le score de 31 à 19.

Enfin, les principaux adversaires des Lyonnais, Brive,  se sont confrontés à l’ogre toulousain et ont impressionné en s’inclinant de peu (22-20 pour les Stadistes).

Pour conclure, on peut vraiment regretter que ces matchs de présaison n’aient pas fait plus parlé d’eux, même si dans le contexte des JO, cela n’est pas évident. La toute nouvelle chaîne sportive BeIN Sport s’était pourtant un temps montrée intéressée pour diffuser certaines de ces rencontres comme cela est fait depuis des années dans le foot. Maintenant que le Top 14 a acquis une certaine notoriété internationale, il serait peut-être bon d’organiser un vrai tournoi de présaison. Une sorte de Coupe de l’été qui aurait lieux près des plages de la côté atlantique ou méditerranée où sont massés tous les touristes. On y retrouverait des clubs du Top 14 et des clubs britanniques avec pourquoi pas deux ou trois nations européennes (Belgique, Pays-Bas ou Allemagne) histoire d’assurer la promotion du championnat auprès du public nord européen présent sur nos plages à cette époque de l’année. Une bonne manière d’augmenter les recettes issues des brasseries et des boutiques.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s