L’USAP, à la barcelonaise !

Farid Sid nous a offert quelques beaux slalomes dans la défense toulousaine

La presse annonçait un terrible flop : L’USAP qui joue depuis deux ans le bas du championnat allait délocaliser un match crucial dans la capitale catalane face à l’ogre toulousain qui allait la manger toute crue. On avait juste oublier un paramètre : la légendaire fierté du club sang-et-or.

Le match commence de la plus mauvaise des manières pour les Perpignanais, sur le coup d’envoi deux avants se télescopent et l’arbitre du match ordonne une mêlée introduction Toulouse. Comme attendue (l’USAP compte de nombreux blessés en première ligne dont Nicolas Mas et Kisi Pulu) les Toulousain font sauté la première ligne adverse comme un bouchon de champagne qui concède une pénalité que l’ouvreur toulousain Luke McAlister convertira. L’USAP répond du tac au tac par un magnifique essai en bout de ligne inscrit par l’ailier Farid Sid. Très vite les Perpignanais comprennent que leur salut passera par le jeu. Les Toulousains incontestablement plus puissants, avec notamment une troisième ligne énorme Picamoles-Galan-Dusautoir, se font prendre de vitesse sur les extérieurs.

James Hook à son tour passera une pénalité qui permettra à l’USAP de mener 8 à 6 à la douzième minutes. L’ouvreur gallois sera déterminant en jouant au pied une longue passe diagonale pour Bertrand Guiry qui inscrit l’essai. Quelques minutes plus tard, c’est sur une combinaison en touche que Guilhem Guirado marquera le troisième essai synonyme de bonus offensif : le jeune deuxième ligne Romain Taofifenua fait une magnifique passe dans la défense pour son talonneur qui trouve la terre promise.

Un peu avant la pause, lorsque les Toulousains comprennent qu’il faut protéger les extérieurs trop tard, cette USAP au feu sacré commence à prendre les Hauts-Garonnais dans l’axe par l’intermédiaire d’une série de pick and go. Le troisième-ligne international écossais Alasdair Strokosh trouve à son tour la terre sacré. Le Stade Toulousain encaisse quatre essais en une seule mi-temps sans pouvoir proposer la moindre riposte !

Dès le début de la deuxième mi-temps l’arrière anglais Richard Haughton, joker médical du club catalan, inscrit le cinquième essai catalan sur une pénalité joué rapidement. Les Toulousains sont pris de vitesse et ne savent même plus ou regarder.

Les hommes de Thierry Dusautoir se reprendront en deuxième mi-temps inscrivant deux essais (un essai de pénalité et un essai de Yannick Nyanga). L’invraisemblable occasion d’essai ratée par Vincent Clerc ou le carton jaune de Florian Fritz montre bien que les Toulousains n’étaient pas dans leur assiette ce samedi et qu’ils n’attendaient que la fin du match. L’arbitre M. Garcès aurait même pu accorder un sixième essai perpignanais de Taumalolo emmené par un groupé pénétrant du pack sang-et-or sans que personne ne crie au scandale.

Lors du coup d’envoi le somptueux Stade de Montjuic semblait à moitié vide, lors du coup de sifflet finale il paressait en revanche à moitié plein et que même s’il faudra revoir pour l’USAP les conditions des délocalisations à Barcelone (date, partenariat ou non avec le Barça) ce match à Montjuic fut un vrai succès et l’USAP a retrouvé ses ambitions. Les Catalans ont répondu de la plus belle des manières à Guy Novès qui se plaignait de devoir se déplacer aussi loin.

Hélas la joie aura été de courte durée à peine rentré dans les vestiaires les joueurs de l’USAP ont appris que le chauffeur de bus victime d’une crise cardiaque est décédé. Paul Okesene, ancien joueur de rugby à XIII et à XV dans la région. D’origine samoane il était le papa des joueurs îliens de la région. Les membres du club était très affectés par cette terrible nouvelle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s