Top 14: Toulon passe la sixième, le Stade Français redémarre

Matt Giteau plonge vers l’en-but castrais et offre une sixième victoire de rang à Toulon. ‘source : espnscrum.com

Avec 27 points glanés sur 30 possibles, les Toulonnais comptent quatre longueurs d’avance sur Clermont, vainqueur avec bonus (44-20) de Grenoble et sept sur le double champion en titre Toulouse, chez qui ils se déplacent samedi prochain.

Biarritz peut s’intercaler entre les deux poursuivants en cas de victoire au Racing-Métro dans le dernier match (coup d’envoi 20H40).

Le RCT n’en finit pas d’impressionner. Emmenés par une charnière Michalak-Wilkinson inédite et prometteuse, les Varois ont affiché leur maîtrise et leur efficacité pour disposer de Castrais volontaires mais maladroits. Des essais de Giteau (6), Orioli (28) et Smith (72) ont offert aux Varois leur troisième bonus offensif de la saison.

Derrière, Clermont a gardé le rythme en prenant les cinq points de la victoire bonifiée (5 essais à 2) contre Grenoble après avoir balbutié son rugby chez l’autre promu, Mont-de-Marsan, la semaine dernière.

Montpellier s’est rapproché du peloton des poursuivants avec sa victoire bonifiée (23-15) à Bordeaux-Bègles.

Au bord de la crise après quatre matches sans victoire (3 défaites, 1 nul), le Stade Français s’est offert un peu de répit avec sa victoire arrachée à l’orgueil contre Perpignan. Avec 23 points (8 sur 9 au pied), l’ancien arrière de l’Usap Jérôme Porical a grandement contribué à la victoire parisienne.

Les Parisiens décollent un peu du bas de tableau toujours occupé par Mont-de-Marsan (14e), toujours sans point après sa défaite (28-16) à domicile contre Agen, Bayonne (13e) et Bordeaux-Bègles (12e).

Source : directmatin.fr

Le Racing bat les biarrots qui voient le RCT prendre le large. Photo : livesport.fr

Le Racing-Métro 92 stoppe Biarritz

Le Racing Metro a tenu bon à domicile face à Biarrtiz (13-12) dans un match très défensif. Les deux équipes se sont beaucoup données, l’envie prenant bien souvent le dessus sur la technique. Mais la rencontre ne fut pas sans intérêt, toujours intense, elle fût parfois crispante. La Racing ouvrait rapidement le compteur essai. Sur une passe manquée de Peyrelongue, Baby ramassait en bout de ligne et tentait le coup de pied par-dessus. Saubade à la tombée s’en allait aplatir (10-0, 10e). Le seul essai de la partie sur une balle perdue, comme symbole de ce match où les défenseurs ont fait beaucoup de mal aux offensifs. Pour le reste, c’était un duel de buteur, Germain d’un côté et Peyrelongue de l’autre et Biarritz qui recollait au score à la 43e minute sur une ultime tentative réussie du buteur maison. Peyrlongue à mi-distance puis Traille de loin auront l’occasion de faire passer les Basques devant, raté. Les Biarrots repartent donc avec le point du bonus défensif et des certitudes en défense. Ils repartent aussi avec le Racing qui leur recolle au derrière, à une semaine du derby Basque face à Bayonne.

source : metrofrance.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s