XV de France : Un vent de jeunesse pour la tournée d’automne

Philippe Saint-André a choisi d’ouvrir la sélection du XV de France à huit novices pour la tournée automnale contre l’Australie (10 novembre au Stade de France), l’Argentine (17 novembre à Lille), et les Samoa (24 novembre au SDF). Eddy Ben Arous (22 ans), Sébastien Vahaamahina (20 ans), Pierrick Gunther (23 ans), Jules Plisson (21 ans), Gaël Fickou (18 ans), Vincent Martin (20 ans), mais aussi Yannick Forestier (30 ans) et Jocelino Suta (29 ans) sont appelés.

« Ces tests-matches sont plus importants que jamais. » Philippe Saint-André, le manageur du XV de France, a rapidement planté le décors de sa première liste de la saison 2012-2013. L’Australie, l’Argentine puis les Samoa, voilà le programme proposé à son équipe, avec en toile de fond, le tirage au sort de la Coupe du monde 2015. « Nous sommes 5e au classement IRB, et si on peut gagner une place, on deviendrait tête de série pour le tirage au sort des poules. C’est rarement arrivé à la France. »

Les 33 joueurs appelés pour le premier regroupement savent ce qui les attend. Et si le groupe atteint le chiffre de 33, il descendra à 23 après trois jours, les dix partants rejoignant leur club pour faire face aux échéances domestiques du Top 14. Mais ils auront eu droit à une vraie séance d’opposition le dimanche, veille de leur départ. « Si un jeune traverse le terrain trois fois dans la journée, on ne se gênera pas pour le prendre », sourit le manageur de l’équipe.

Rougerie absent

Comme il en a pris l’habitude lors de ces grands rassemblements, le staff de l’équipe de France a balayé au large. Eddy Ben Arous (Racing), Yannick Forestier (Castres), Jocelino Suta (Toulon), Sébastien Vahaamahina (USAP), Pierrick Gunther (Toulon), Jules Plisson (Stade Français), Gaël Fickou (Toulouse) et Vincent Martin (Toulon) vont découvrir Marcoussis avec les « grands ». A leurs côtés, les cadres que sont Szarzewski, Mas, Pape, Dusautoir, Ouedraogo, Parra, Trinh-Duc, Clerc… « Il y a encore des joueurs-cadres blessés comme Malzieu, Méédard, Palisson, Yachvili ou Harinordoquy », rappelle PSA, qui « continue à avoir un jeune joueur à gros potentiel par ligne ». Et si Aurélien Rougerie n’est pas présent, c’est que le staff a « été très content des trois-quarts en Argentine (Fofana, Fritz, Mermoz) », mais il ne « ferme pas la porte » au Clermontois, opéré à l’été de sa cheville.

Michalak plus ouvreur qu’à la mêlée

Dans les petites attraction de cette liste, Frédéric Michalak, « dans notre esprit il est plus demi d’ouverture même si sa polyvalence est toujours intéressante », Jocelino Suta qui « démontre à chaque match qu’il est devenu l’un des meilleurs 2e ligne de France », Vincent Martin, « qui est propre, qui ne fait pas d’erreur », Gaël Fickou que l’encadrement « ne veut pas griller mais il a été impressionnant contre Leicester » ou encore Jules Plisson qui « s’impose au Stade Français et devient N.1 devant Contepomi ».

Pour tous, anciens comme nouveaux, Philippe Saint-André a rappelé que « la dimension physique est primordiale au niveau international ». L’Australie et l’Argentine, qui ont disputé le Four Nations durant l’été et donc passé 4 mois ensemble, représenteront un test majeur : « On va passer au révélateur », a-t-il lancé, avant d’annoncer que la victoire contre les wallabies sera l’objectif.

Vidéo : Interview de Philippe Saint-André

Le groupe France:
Avants (19): Eddy Ben Arous (Racing-Métro), Thomas Domingo (Clermont), Yannick Forestier (Castres), Benjamin Kayser (Clermont), Christopher Tolofua (Stade Toulousain), Dimitri Szarzewski (Racing-Métro), David Attoub (Stade Français), Vincent Debaty (Clermont), Nicolas Mas (Perpignan), Yoann Maestri (Stade Toulousain), Pascal Papé (Stade Français), Jocelino Suta (Toulon), Sébastien Vahaamahina (Perpignan), Damien Chouly (Clermont), Thierry Dusautoir (Stade Toulousain, cap.), Pierrick Gunther (Toulon), Wenceslas Lauret (Biarritz), Fulgence Ouedraogo (Montpellier), Louis Picamoles (Stade Toulousain)
Arrières (14): Maxime Machenaud (Racing-Métro), Morgan Parra (Clermont), Frédéric Michalak (Toulon), Jules Plisson (Stade Français), François Trinh-Duc (Montpellier), Vincent Clerc (Stade Toulousain), Brice Dulin (Castres), Benjamin Fall (Racing-Métro), Gaël Fickou (Stade Toulousain), Wesley Fofana (Clermont), Florian Fritz (Stade Toulousain), Yoann Huget (Stade Toulousain), Vincent Martin (Toulon), Maxime Mermoz (Toulon)

Publicités

3 réflexions au sujet de « XV de France : Un vent de jeunesse pour la tournée d’automne »

  1. Pas mal pas mal cette premiere equipe. Il faut absolument gagner contre l Australie et prendre notre revanche au Stade de France. Ensuite on verra comment le groupe jouera. Marrant, car je n ai plus envi de revoir Parra en 9, toujours trop lent. J aurai envi de faire fonctionner la paire Machenaud / Michalak, qui avait plutot bien fonctionne contre l Argentine B. J aurai d ailleurs pris Doussain a la place de Parra.

    Mon XV type avec cette liste:

    Domingo – Kayser – Attoub (ou Mas si il est en forme)
    Maestri – Pape
    Dussautoir (en 6 ou 7) – Picamoles – Gunter (en 6 ou 7)
    Machenaud – Michalak
    Huget – Fritz – Fofana – Clerc
    Dulin

  2. Je donne d’abord mes 23. Quand j’aurais plus de temps je commenterais cette liste de 33. Donc mes 23:
    Szarzewski, Kayser
    Domingo, Debaty, Mas, Attoub
    Maestri, Papé, Suta
    Dusautoir, Ouedraogo, Chouly, Picamoles
    Parra, Machenaud
    Trinh-Duc, Michalak
    Fofana, Mermoz, Fritz
    Fall, Clerc
    Dulin

    Chouly parce que polyvalent 7/8
    Ouedraogo parce qu’il couvre un terrain fou et on en aura besoin face aux kangourous
    Que 2 ailiers en comptant sur la polyvalence de Fofana centre/ailier.
    J’ai beaucoup hésité entre Huget et Fall

  3. J’aurai plusieurs commentaires à faire sur cette liste.

    Premièrement, je suis un peu surpris de l’absence de Guirado qui est actuellement le meilleur lanceur du Top 14 ( en tout cas celui qui à les meilleurs stats, même s’il est vrai qu’avec Chateris en 2ème ligne, ça aide un peu). Il est mobile et avance à tous les impacts.

    Sinon, je suis d’accord avec plus de 90 % de l’effectif ce qui est déjà pas mal du tout.

    J’aurai du mal à sortir un XV type contre l’Australie. Ce qui est certain, c’est que contrairement à Max je mettrai Parra dans mon XV type, même si ce que j’ai vu de Machenaud en Argentine m’a bien plu. Je me souviens lorsque Parra est arrivé à 19 ans en équipe de France, je me demandais ce qu’il foutait-là, il semblait avoir été taillé dans une allumette et manquait d’assurance. Aujourd’hui, je pense qu’il a tout pour devenir le leader de jeu du XV de France, comme il l’est avec l’ASM. Je trouve au contraire qu’il est la parfaite synthèse entre le 9 filou, rapide et instinctif et le 9 stratège (à la Yachvili). J’ai parlé avec des Anglais qui se disaient impressionnés par la qualité de ce joueur. J’ai été surpris de voir comment il a réussi à tenir son rôle de numéro 10 lors de la dernière Coupe du Monde. Quelque chose d’invraisemblable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s