XV de France : Doit-on sélectionner Nakaitaci et Vakatawa ?

Philippe Saint-André va annoncer la semaine prochaine les noms des joueurs qui partiront pour la tournée en Nouvelle-Zélande. Même si l’ossature du groupe France semble avoir été trouvée depuis la tournée en Argentine et les tests d’automne, on s’attend à voir de nouvelles têtes. Des jeunes qui vont apporter du sang frais à ce groupe qui semblait à bout de souffle lors du Tournoi. Il se murmure que les trois-quarts fidjiens Noa Nakaitaci (Clermont-Auvergne, centre-ailier, 22 ans, 1,90m/94 kg) et Virimi Vakatawa (Racing, ailier, 21 ans, 1,85m/92kg) seraient sur les tablettes du sélectionneur. On sait que Philippe Saint-André a demandé des précisions à l’IRB pour savoir si les deux étaient sélectionnables. En effet, les deux joueurs sont issus de la formation française. Façonnés aux joutes du Top 14, ils ont ajouté à leur dextérité et à leur pointe de vitesse naturelles des qualités défensives qui en font potentiellement des futurs très grands joueurs. Les deux joueurs ont décliné il y a quelques mois une sélection avec les Îles Fidji ce qui a provoqué la foudre de l’entraîneur Robert Boisvert. Alors faut-il sélectionner ces deux joueurs ?

Malgré le nombre invraisemblable de talents qui sortent de ces îles, les Fidji reste un petit pays qui a du mal à lutter à armes égales avec les grosses nations de l’ovale. Si les joueurs issus des îles pouvaient jouer pour leur sélections d’origines nous aurions des Coupes du Monde beaucoup plus disputées et donc beaucoup plus passionnantes.

D’un autre côté, ces deux joueurs ont été formés par des clubs français, ils sont arrivés il y a trois ans (donc très jeunes). On sait que Vakatawa a une copine française et, après tout, notre pays depuis tout temps a vocation à intégrer.

D’autres joueurs sont concernés le pilier droit de l’ASM d’origine sud-africaine Daniel Kotze (26 ans,1,87m/120kg) est lui aussi sélectionnable et intéresse également les sélectionneur à un poste où la France semble dépourvu, il pourrait rejoindre son compatriote Antonie Claassen qui lui a déjà rejoint le groupe France lors du Tournoi des 6 Nations.

La question de sélectionner ou non des joueurs étrangers dans le XV de France a déjà été posée à maintes reprises. Toutefois avec l’arrivée imminente d’une génération de JIFF issus de pays lointains , la question prend une toute nouvelle dimension. Car si aujourd’hui 4 joueurs sont concernés, demain ils seront plus d’une dizaine. Est-on prêt à voir un XV de France dont 7 ou 8 éléments sont d’origines étrangères ? Le XV de France aurait-il toujours ce supplément d’âme qui lui permet de renverser des montagnes ?

Je serais tenter de répondre que s’ils sont les meilleurs à leur poste, il faut les sélectionner. Nos adversaires anglais, australiens et néo-zélandais n’ont pas ces états d’âmes et sélectionnent depuis longtemps des joueurs étrangers. Toutefois, j’aimerais que dorénavant on se fixe en France la règle suivante : les joueurs sont sélectionnables s’ils ont entamé des démarches auprès des autorités pour acquérir la nationalité française, ce qui suppose qu’ils pourraient la transmettre à leurs enfants et potentiellement s’installer définitivement en France. D’autre part, il me semblerait juste que les joueurs en question passe un test de Français (niveau B1 de CECRL) qui correspond au niveau seuil demandé aux immigrés qui veulent devenir français.

Mister Rugby

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s