Que faire du pactole des 35 millions d’euros ?

Que faire du pactole ?

 

En lisant le Midi Olympique de lundi dernier, j’ai pu voir que la France du rugby se pose la question suivante :

 

Que faire des 35 millions d’euros bruts gagné par la FFR  grâce à la Coupe du Monde de rugby.

 

Voilà ce que je propose :

 

Comme le fait très justement remarquer le « grand jaune » 35 millions brut c’est à la fois énorme et très peu, surtout quand on voit les sommes astronomiques qui circulent dans le sport professionnels aujourd’hui, y compris dans le rugby. C’est 35 millions brut devraient correspondre à 20 millions net.

Les différentes personnes interrogés issus de clubs de Fédérale et de Serge Blanco, représentant le rugby professionnels ouvrent plusieurs pistes intéressantes : Terrains synthétiques dans le nord de la France, développement du rugby dans les régions où ce sport est peu encore peu populaire : Bretagne, Nord Pas-de-Calais, Alsace, etc…

 

Premièrement je propose que ces 15 millions qui doivent partir en impôts diverses soient investis pour l’essentiel dans la Fondation Albert Ferrasse. En effet selon la loi française 66% du dons est déductible des impôts. Fondation Albert Ferrasse qui a pour lourde mission d’aider les grands blessés du rugby. Autant que cet argent parte directement à la cause de la grande famille du rugby que nous sommes. Non ?

 

Il nous reste donc 20 millions, je vous propose une piste qui risque d’en faire bondir plus d’un !

 

Construisons un Grand Stade du rugby en banlieue parisienne ! S’il-vous-plaît ne partez pas avant d’avoir écouter mon argumentation.

 

Ce stade pourrait accueillir les matchs du tournoi des 6 nations, des test-matchs contre les grosses nations de l’hémisphère sud (ou les matchs des nouvelles Séries Mondiales de Rugby que l’Interntional Rugby Board est en train de dessiner), la finale du championnat de France de rugby. Et aussi certaines oppositions du Top 14, celles du Stade Français Paris, ou bien du futur Racing Metro. Et pourquoi pas le futur grand « classicó » parisien entre les deux clubs ? Un vrai stade de rugby avec des tribunes qui ne seraient pas séparées de la pelouse par une piste d’Athlétisme à la façon du Millenium Stadium de Cardiff, de l’Ellis Park, de Twickenham, bref de tous les Stade de rugby qui ne soient pas le Stade de France qui lui est seulementy joli vu d’hélicoptère ! Le Millenium Stadium de Cardiff lors de l'entrée des Diables Rouges sur le terrain !

 

Comme nous l’avons dit précédemment, vingt millions c’est à la fois beaucoup est très peu. Je suis profondément attaché au rugby amateur et à son développement et c’est justement pour cela que je tiens à proposer une solution viable sur le long terme ! Parce que c’est bien cela le problème en combien de temps va se volatiser ces vingt millions si on commence à investir des terrains synthétiques à droite à gauche ? Comme vous le savez peut-être la FFR dispose d’un contrat avec le consortium du Stade de France dont elle a été la grande perdante, sachez qu’à chaque fois qu’on remplis le Stade de France pour un match du Tournoi la Fédération perd de l’argent ! Tandis que la Rugby Football Union anglaise elle s’en met plein les poches. C’est un comble. Cette solution n’est pas viable. Je crois que si les Français ont plein de défauts, n’en doutons pas,  ils ont en revanche la qualité de voir les grands projets, non pas comme une dépense mais comme un investissement facteur de croissance. Si la FFR disposait d’un tel stade, elle pourrait redistribuer cet argent aux clubs amateurs de façon pérenne. Voilà la logique de ma démarche.

 

Effectivement, pour construire un grand stade, je parle d’un stade d’environs 90 000 places, les vingt millions du mondial ne suffiraient pas puisqu’il faudrait compter deux cent millions d’euros. Pour le reste on peut imaginer que les collectivités territoriales participent aussi au projet  peuvent participer car le département et la ville qui accueillerait le stade en profiterait très largement.

Sur le fameux  « naming » (désolé je n’ai pas trouvé d’équivalent français). Une marque pourrait donner son nom au stade en contre partie de son financement. Attention, si certains trouve le concept très anglosaxon, imaginez que le nom du stade porte le nom d’une grande banque française, ou pourquoi pas de la région ou du département sur lequel il se trouve. Enfin, je pense que la tunique XV de France pourrait, elle, aussi porter le nom d’un parrain. L’Équipe de France on l’a vu est capable d’attirer des dizaines de millions de téléspectateurs, ce qui est plus que n’importe quel grand club de foot en France, régulièrement lors des joutes du Tournoi des 6 Nations, environ 6 millions de téléspectateurs regardent l’Équipe de France jouer. Soit plus d’un français sur dix.

 

Je pense qu’aujourd’hui le XV de France plus que le rugby  a atteint une notoriété nouvelle. Elle doit tout faire pour que le rugby d’en-bas puisse en profiter. 

 

 

Publicités

Premières lignes…

Pourquoi vouloir créer un nouveau blogue sur le rugby s’il  en existe déjà plein ?

 

Voilà ma réponse : Par pure passion pour ce sport. Pour cette véritable religion qu’est le rugby. Un passionné cherche toujours d’autres personnes avec qui partager sa passion. Et surtout, cherche à faire partager sa passion… C’est ce que je vais essayer de faire avec ce nouveau blogue sur le rugby. Juste un essai donc, et aussi beaucoup de plaisir. Quand on est rugbyman en général cela suffit. Non ? J’aimerais parler jeu, des test-matchs, des 6 nations, du Top 14, de l’hemisphère sud, du rugby des îles du Pacifique, de celui de ProD2, Fédérale 1, 2 ou 3. Sport  de paysans français, de riches argentins ou de guerriers mahoris. Du rugby à 15, 13 ou 7.De rugby 80 et de celui des années 80. Masculins ou féminin. Britannique ou Français. Le rugby est universel…

 

Mister Rugby : mister.rugby@hotmail.com