Top 14 : L’ASM fête Noël à sa façon


Pour le compte de la 14e journée de Top 14, Clermont a offert un joli cadeau de Noël à son public. Outre sa large victoire bonifiée face à Bayonne (48-3), le XV des Volcans a signé sa 52e victoire consécutive à Marcel-Michelin pour conclure l’année 2012 en beauté. La grande forme des Jaunards s’est ressentie très tôt dans la rencontre (5e) mais l’opposition basque se montre agressive et résiste aux assauts auvergnats. L’ASM profite alors du carton jaune de Gerber (20e) pour inscrire en dix minutes la bagatelle de 17 points grâce notamment au doublé de Fofana (17-0, 29e) ! Le score de 20-3 à la pause semble sévère car l’Aviron a démontré de belles qualités et n’a à aucun moment fermé le jeu. Cependant au retour des vestiaires, la machine jaunarde se met en route et les visiteurs, impuissants face à cette force de frappe offensive impressionnante, passent l’intégralité du second acte dans leur camp. Après Fofana, c’est Nalaga qui s’offre un doublé pour assurer à l’ASM le point de bonus offensif (34-3, 62e). Buttin et Stanley franchissent également la ligne d’en-but pour finalement fixer le score final à 48-3. Seule note négative pour les hommes de Vern Cotter, la blessure à la cheville de leur capitaine Rougerie, excellent ce dimanche, contraint de quitter la pelouse aidé par son staff médical.

Source : http://sports.orange.fr

Publicités

Top 14 : Clermont s’en sort bien

 

L’équipe de l’ASM Clermont-Auvergne qui s’est présentée ce vendredi au Stade André Moga de Bègles n’avait pas grand chose à voir avec celle qui avait battu le Leinster une semaine plus tôt. Seul Julien Bardy a été conservé dans le 15 de départ, ce qui donne une idée de la richesse de l’effectif jaunard. Le match entre Bordelais et Clermontois fut beaucoup plus équilibré que prévu. Alors qu’on pensait après le premier essai du centre all black Alex King (50ème) que les Clermontois allaient enfoncer le clou en deuxième mi-temps avec l’entrée de joueurs comme Hines, James, Floch ou Chaume, ce sont les Bordelais qui passèrent à la vitesse supérieure, inscrivant coup sur coup deux essais de Madaule (57ème) en bout de ligne bien servi au pied par Camille Lopez et de Avei (61ème) qui vient inscrire un essai tout en puissance plein axe. Finalement avec deux essais inscrits contre un seul pour leurs adversaires du jour, les Bordelais pourront longtemps regretter le manque de réalisme car ils ont largement occupés le terrain adverses, notamment grâce à un Camille Lopez qui nous a proposé une prestation cinq étoiles hier soir. Le jeune ouvreur bordelais alterna son jeu à merveille, il nous a montré tout son registre de coups de pieds parfaitement réussis : jeu long en coin, lobant le dernier défenseur, petit coup de pied au raz, petit pont, chandelle offensive, passe au pied pour l’ailier qui fit mouche par deux fois, si bien que longtemps les Jaunards qui avaient le tournis ne savaient plus où regarder. Il risque de manquer cruellement aux Bordeaux et blanc, en revanche les Perpignanais qui ont vu sa prestation hier soir ont dû se frotter les mains. La différence se fera dans le money time, notamment dans le secteur de la mêlée avec l’arrivée à droite de Chaume. La mêlée clermontoise surpuissante mis à mal à plusieurs moments clés sa vis-à-vis bordelaise.

Les Clermontois repartent de la banlieue bordelaise avec 4 points importants qui leur permet de garder cette troisième place au classement, en revanche leurs adversaires auront du mal à se contenter du point de bonus défensif qui ne les éloigne guère de la zone rouge de relégation.

Mister Rugby

Coupe d’Europe : Toulon écrase les Anglais de Sale

Le RC Toulon a écrasé les Anglais de Sale (62-0), dimanche, au stade Mayol, lors de la 4e journée de Coupe d’Europe. Les hommes de Bernard Laporte, qui s’étaient déjà imposé à Sale (17-6), il y a une semaine, ont réalisé un véritable festival offensif en marquant pas moins de neuf essais.

Les essais ont été inscrits par Orioli (31e), Michalak (37e), Van Niekerk (46e, 67e), Kubriashvili (51e), S. Armitage (58e), D. Armitage (62e), Wulf (76e) et Smith (80e). Auteur d’un match plein, l’international français Frédéric Michalak a en outre réussi sept transformations et une pénalité.

Avec ce quatrième succès en autant de matches, les coéquipiers de Frédéric Michalak ont fait un grand pas vers les quarts de finales. Le club toulonnais signe sa plus grosse victoire de la saison et fait toujours partie des favoris pour finir dans les quatre meilleurs premiers de poule et ainsi recevoir en quarts de finale. Le RCT posède désormais 5 points d’avance sur son dauphin, Montpellier.

Montpellier conserve en effet la deuxième place du groupe après sa victoire, la veille, avec le bonus offensif face aux Cardiff Blues (34-21), au stade Yves-du-Manoir, et garde ainsi un espoir de qualification pour les quarts de finale.  les Anglais de Sale qu’il a déjà battus (17-6) il y a une semaine en Angleterre.

Castres, qui s’est imposé de justesse, dimanche face à Glasgow (10-8), préserve aussi ses chances de qualification pour les quarts de finale en visant une des meilleures deuxièmes places dans un groupe dominé par les Irlandais de l’Ulster.

EXPLOIT DE CLERMONT

Samedi, les Clermontois avaient aussi réalisé une grosse performance en s’imposant sur la pelouse des champions d’Europe en titre. Les Français ont battu, à Dublin, les Irlandais du Leinster (28-21), triple vainqueur de la Coupe d’Europe (2009, 2011, 2012).

L’international français Wesley Fofana a inscrit le seul essai des Clermontois alors que le demi de mêlée Morgan Parra a multiplié les pénalités.

« Tout le groupe est content. Depuis le temps qu’on perdait ici, ça fait plaisir. Ladéfense et le fait de pouvoir tenir le ballon pour les mettre à la faute ont fait la différence « , a réagi le buteur clermontois après la rencontre.

Grâce à ce quatrième succès en autant de matches, les Clermontois confortent leur première place en tête de leur poule et compte désormais huit points d’avance sur leur adversaire du jour et ont déjà un pied en quart de  finale de la compétition.

Les Irlandais devront, eux, cravacher pour espérer décrocher une place de meilleur deuxième et ne pas subir l’humiliation d’une sortie prématurée, en rendant une copie parfaite face à Llanelli puis Exeter. Ces deux équipes se sont affrontées samedi, au profit des Anglais, vainqueurs (30-20) sur leur terrain.

FAUX-PAS DU STADE TOULOUSAIN

La 4e journée a aussi été marquée par le faux-pas du Stade toulousain sur le terrain des Ospreys (17-6), à Swansea,  au Pays de Galles. Les hommes de Guy Novès, brouillons et en panne totale d’inspiration, n’ont même pas décroché le bonus défensif face à une équipe galloise valeureuse et dynamitée par sa charnière Fotuali’i-Biggar.

Les Toulousains (13 points) cèdent du coup la tête de la poule 2 à Leicester (14 points), qui l’a emporté sur le fil à Trévise (14-13). La « finale » de la poule lors de la dernière journée (18-20 janvier) en Angleterre entre les Tigers et les Rouge et Noir s’annonce explosive. Auparavant, il faudra aux Stadistes engranger un maximum de points contre Trévise, un vrai défi au vu des performances très honorables des Italiens.

Source : Le Monde Sports

H Cup : Clermont tombe le champion

S’il fallait un match pour prouver à l’Europe que Clermont est bien un candidat au titre européen, il est tout trouvé. Clermont est allé battre le Leinster, champion en titre, sur ses terres irlandaises (21-28). C’est d’abord un immense match défensif que Clermont a joué. De découpages chirurgicaux en tampon bien physique, les Clermontois n’ont laissé que des miettes aux Irlandais. Ils ont aussi réussi un superbe essai collectif avec à la conclusion Wesley Fofana (6-16, 35e). Dans la conquête aussi, les Auvergnats ont croqué des Irlandais loin de leur niveau habituel. Morgan Parra a ajouté, lui, sa précision au pied, et voilà Clermont qui fait la course en tête.

  Mais Jennings finissait par trouver la bonne perceuse pour venir à bout du coffre fort clermontois (16-25, 66e). A Clermont, c’était l’heure de se serrer les coudes pour tenir le tableau d’affichage. Les Irlandais vont à l’essai une nouvelle fois par McFadden (21-28, 80e). Mais la sirène est passée et Clermont peu commencer à fêter sa victoire. Et sans doute sa qualification puisque les Auvergnats caracolent en tête de la poule 5.

Source : metrofrance.com

le trio de tête du Top 14 s’exporte bien en Coupe d’Europe

Les trois leaders du Top 14, Toulouse, Toulon et Clermont, ont poursuivi leur sans-faute en Coupe d’Europe lors de la 3e journée, le seul raté français du week-end étant l’oeuvre de Biarritz dont les objectifs de phase finale ont reçu un sérieux bémol vendredi au Connacht.

Montpellier a remporté une belle victoire dimanche à Cardiff (35-24), la deuxième de cette campagne européenne. Castres et le Racing-Métro ont fait le métier à Glasgow (9-6) et face à Edimbourg (19-9). La 3e journée a également été marquée par les troisièmes succès consécutifs des Irlandais de l’Ulster et de Harlequins de Londres.

Poule 1: Intraitables depuis le début de la compétition, les Saracens de Londres ont enregistré un premier revers chez les Irlandais du Munster (15-9). Cette défaite redistribue les cartes pour la première place. Le Racing, vainqueur sans convaincre face à Edimbourg (19-9), est toujours en course et pourrait s’offrir un beau challenge en cas de confirmation vendredi à Murrayfield. Les Saracens devront réagir face aux Munstermen à Vicarage Road.

Poule 2: les deux favoris sont au rendez-vous avec un troisième succès du Stade Toulousain assorti du point de bonus offensif samedi face aux Ospreys (30-14) et la victoire des Anglais de Leicester face à Trévise (33-25). En cas de confirmation samedi au pays de Galles, les quadruples champions d’Europe toulousains aborderaient en confiance le mois de janvier pour obtenir un quart de finale à domicile.

Poule 3: les Harlequins de Londres, qui avaient affirmé dès la première journée leurs ambitions face à Biarritz (40-13), ont poursuivi leur sans-faute avec un large succès en Italie chez les Zèbres de Parme (57-14). La première place semble promise aux Londoniens avec le faux pas des Biarrots à Galway face au Connacht (22-14). Une large victoire face aux Irlandais est impérative vendredi sur la côte basque pour espérer conserver une chance de qualification.

Poule 4: comme la saison dernière, l’Ulster livre un début d’exercice impressionnant avec deux succès hors de ses bases, à Glasgow (19-8) puis vendredi à Northampton (25-6) après un large succès inaugural face à Castres (41-17). Le club français reste dans les clous pour une éventuelle meilleure deuxième place grâce à sa courte mais précieuse victoire à Glasgow (9-6) qui demande confirmation dimanche prochain dans le Tarn.

Poule 5: Clermont se contentera largement d’une courte victoire (15-12) face aux doubles tenants du titre irlandais du Leinster dimanche dans un stade Marcel-Michelin chauffé à blanc, quelques mois après la défaite face aux Dublinois en demi-finale à Bordeaux (19-15). Les Français comptent désormais cinq points d’avance avant la manche retour samedi à Dublin. Samedi, les Anglais d’Exeter ont confirmé leur caractère en allant s’imposer (22-16) à Llanelli (pays de Galles).

Poule 6: la promenade de santé continue pour Toulon avec un troisième succès acquis samedi chez les Anglais de Sale (17-6). Les deux anciennes équipes entraînées par le manageur du XV de France Philippe Saint-André se retrouvent dimanche prochain dans le Var. Montpellier se maintient dans la course avec une victoire encourageante à Cardiff (35-24) malgré de nombreux joueurs laissés au repos.

Top 14 : Clermont féroce

Clermont a battu le leader Toulonnais au terme d’un match haletant, et d’une dernière pénalité signée Brock James dans les arrêts de jeu, lors du choc de la 11e journée de Top 14 (24-21). Les Auvergnats, grâce à une volonté de fer, signent sur le fil une cinquantième victoire de rang à domicile et se rapprochent des Varois en tête du classement. La surprise du jour est l’oeuvre de Mont-de-Marsan qui a gagné au Racing (16-17).

Pendant longtemps, Jonny Wilkinson a semblé en mesure de faire tomber la citadelle imprenable de Marcel Michelin. Le génial Anglais, auteur des 21 points de son équipe, aurait pu au moins se contenter du partage des points mais la volonté farouche des Clermontois de signer un 50e succès à domicile à eu raison du leader varois. Ce dernier n’égalera donc pas le record du meilleur début de saison en Top 14, jusque-là co-détenu par le Stade Français (2006-2007) et Toulouse (2007-2008), avec 10 victoires en 11 matchs. Les absents, retenus en sélection (Domingo, Kayser, Debaty, Chouly, Parra, Fofana pour Clermont; Michalak, Suta, Mermoz, Fernandez-Lobbe, Jenkins pour Toulon), ont eu tort car ce match, de par son intensité, fut énorme.

Pas de chichis dès le début de match : Sivivatu déchire le rideau toulonnais au terme d’une chevauchée folle et obtient la première pénalité du match. Brock James ouvre les hostilités (3-0). Réponse immédiate des Varois signée Wilkinson, qui passe une pénalité de près de 50 mètres (3-3, 4e) avant de donner l’avantage aux siens (3-6, 8e). Le choc tient toutes ses promesses, le RCT faisant, sans surprise, parler la puissance de ses avants, et les Auvergnats répondant par une bonne conservation du ballon. Ce qui n’empêche pas Botha et Bardy de s’échanger quelques baffes bien senties. Mais Nalaga se charge alors de remettre les esprits en place en étant à l’origine d’une action qu’il conclue lui-même après arbitrage vidéo (10-6, 18e). Le match est fou, l’intensité palpable mais pourtant le rythme s’affaisse progressivement. Les deux équipes se craignent trop pour se découvrir et attendent principalement la faute adverse. Les deux ouvreurs, James et Wilkinson, rajoutent chacun un coup de pied avant la pause mais c’est tout (13-9, 40e).

Wilkinson-James, duel au sommet

Scénario identique à la reprise avec des Toulonnais trop brouillons pour tromper la vigilance clermontoise. Les vagues varoises se brisent inlassablement sur le mur jaune et, comme souvent dans ces cas-là, les hommes de Bernard Laporte se font cueillir par un contre assassin signé King, qui échappe à deux placages pour inscrire l’essai du break (18-9, 55e). Mais le RCT n’est pas leader du championnat pour rien. Au mental, à défaut d’être génial, Toulon s’accroche. Et s’en remet encore une fois à la botte de Jonny Wilkinson pour se sortir du guêpier. En trois coups de maître (61e, 68e, 73e), l’Anglais ramène ses coéquipiers à hauteur ! Clermont, qui se voyait faire tomber l’ogre, perd qui plus est Aurélien Rougerie, qui écope d’un carton jaune pour une faute au sol. A dix minutes de la fin du match, le Stade Marcel Michelin tremble sur ses fondations. Son inviolabilité ne tient plus qu’à un fil…

Pourtant, même en infériorité numérique, les Clermontois obtiennent la pénalité de l’espoir : James, pourtant moins en réussite que son vis-à-vis toulonnais, assure et redonne l’avantage aux hommes de Vern Cotter (21-18, 78e). Et c’est là que la partie bascule dans la folie. A quelques secondes de la fin, Wilkinson, toujours lui, place un drop assassin qui refroidit le volcan auvergnat (21-21, 80e) et on semble s’acheminer vers un match nul, d’autant que la sirène vient de retentir, quand Matt Giteau pousse, semble-t-il volontairement un ballon en touche de la main… Pénalité pour l’ASM ! James, de nouveau, a le destin du match entre ses pieds : l’Australien ne tremble et pas et envoie Clermont au paradis (24-21, 82e) ! C’est l’hystérie collective, le terrain est envahi par les supporters en folie. Les seuls capables de prendre la forteresse de Marcel Michelin

Première pour Mont-de-Marsan 

Grosse désillusion pour le Racing-Métro et grosse satisfaction pour la lanterne rouge Mont-de-Marsan qui est allée chercher à Colombes son premier succès de la saison (16-17).  Le promu landais a créé la sensation face à un des Racingmen qui, bien que privés de sept internationaux,  visaient le bonus offensif pour se rapprocher de la 6e place, synonyme de barrages, mais trop brouillons dans le jeu, ils ont dû totalement s’en remettre à Barkley, leur ouvreur, qui a failli en fin de rencontre en ratant deux pénalités devant les poteaux. Le drop assassin de Vignau Turquet à quatre minutes du terme venait couronner une partie pleine d’engagement à défaut d’être brillante de la part de valeureux Montois.

L’autre club francilien s’en est un peu mieux sorti mais dans la douleur pour venir à bout d’Agen 20-13. Grâce à ce succès, le Stade Français prend de l’air sur le bas du tableau. Mais, dans le sillage de deux belles prestations – victoire face à Toulouse, courte défaite à Toulon – il était permis d’en attendre un peu plus de l’équipe parisienne que ce succès étriqué face à un mal-classé.Avec cette quatrième défaite consécutive adoucie par le bonus défensif, Agen, qui a trop souffert en conquête pour espérer l’emporter, s’enfonce de son côté dans les tréfonds du classement.

La fin de match a été heureuse pour Castres à Bordeaux-Bègles. Les Tarnais ont remporté la victoire (16-13) sur une pénalité de Rory Kockott dans les arrêts de jeu. Ils sont cinquièmes, devant Grenoble qui a poursuivi sur sa lancée du début de saison en remportant contre Bayonne (9-6) son sixième succès à domicile.

Clermont impressionne, Toulouse assure

Clermont Exeter Heineken Cup

Clermont a affirmé ses ambitions dans la poule 5 de la Coupe d’europe en s’imposant avec le bonus offensif chez les Anglais d’Exeter (46-12) samedi lors de la 2e journée, qui a également vu Toulouse assurer un précieux succès à l’extérieur chez les Italiens de Trévise (33-21).

Biarritz, battu lors de sa première sortie chez les Harlequins (40-13), a ouvert son compteur en dominant avec le bonus offensif (38-17) les Italiens des Zèbres. Le Racing-Métro est, lui rentré bredouille de son déplacement à Bruxelles face aux Anglais des Saracens (30-13).

Clermont a brillamment pris les commandes de la « poule de la mort ».

Les Auvergnats ont parfaitement négocié leur déplacement à Exeter, qui avait malmené les double champions d’Europe en titre du Leinster sur leur pelouse la semaine dernière (défaite 9-6).

Après avoir résisté à l’entame de match tonitruante des « Chiefs », ils ont pris le match à leur compte et inscrit six essais par Nalaga (2), Fofana (2), Bonnaire et Sivivatu.

Cette victoire donne deux points d’avance aux Clermontois (10 points) sur les Dublinois du Leinster (2e, 8 points), leurs futurs adversaires dans une double confrontation très attendue en décembre. Les Irlandais ont eux aussi gagné chez les Gallois des Scarlets (20-13) mais ne se sont pas vraiment rassurés avec beaucoup de déchet dans leur jeu.

Résumé ASM Clermont-Auvergne vs. Exter Chiefs

Dans la poule 2, les Toulousains ont réussi une bonne opération comptable en s’imposant chez l’accrocheuse équipe de Trévise et pris temporairement la tête, dans l’attente de la rencontre entre Leicester et les Ospreys dimanche.

Résumé Stade Toulousain vs. Beneton Trévise

Menés pendant près d’une heure, les champions de France ont fait basculer la rencontre à l’usure, avec trois essais de pénalité, Picamoles et Clerc. Mais ils n’ont jamais réussi à mettre leur jeu en place et péché dans la discipline avec trois cartons jaunes (deux à Tolofua, un à Clerc). Il leur faudra rectifier cela avant d’affronter les Ospreys en décembre.

Biarritz a rattrapé sa défaite chez les Harlequins en dominant avec le bonus (6 essais) les Parmesans de Zèbres. La poule 3 reste dominée par les Harlequins, vainqueur (30-22) chez les Irlandais du Connacht.

Le Racing-Métro n’a, lui, pas réussi à confirmer face aux Saracens sa victoire face au Munster (22-17). Ils ont subi en première mi-temps et leurs trop nombreuses approximations les ont empêchés de rapporter ne serait-ce qu’un point de bonus défensif. Avec ce deuxième succès en deux rencontres, les « Sarries » sont seuls aux commandes de la poule.