le XV de France domine les Auckland Blues

TOURNEE – Les Bleus n’ont d’abord pas été étincelants, mardi, face aux Blues d’Auckland (Super Rugby). Ils ont ensuite retrouvé de leur efficacité en 2e période, remportant la partie (38-15) et gommant un peu les doutes qu’ils avaient fait naître à l’issue du premier match perdu face aux All Blacks, samedi. Il y a du mieux et c’est toujours bon à prendre avant de défier à nouveau les Néo-Zélandais, samedi.

C’est toujours bon à prendre. Pour la première fois depuis 1998, le XV de France s’est frotté à une province. Si les Bleus se sont un peu refait la cerise aux dépens de la province des Auckland Blues (38-15).

Maintenus à flots en prem!ère mi-temps grâce à la botte de Jean-Marc Doussain (4 pénalités), les hommes de Philippe Saint-André ne sont parvenus à franchir la ligne d’en-but qu’en seconde période, inscrivant tout de même quatre essais à cette franchise du Super Rugby, le Championnat de l’hémisphère Sud.

Trois jours après la défaite encaissée face aux All Blacks (13-23), cette rencontre amicale entre deux équipes très remaniées a au moins eu l’avantage de procéder à une large revue d’effectif avant d’affronter une dernière fois la Nouvelle-Zélande, samedi à Christchurch.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour voir l’intégralité du match

 

Publicités

Le Super 15 redémarre sans ses étoiles du sud

Le Super 15 reprend ses droits avec un derby néo-zélandais entre les Blues et les Crusaders

Le Super 15, spectaculaire championnat des provinces de l’hémisphère Sud, lance sa saison vendredi avec un calendrier et un visage inédits en l’absence de certaines de ses plus grandes vedettes blessées, retraitées ou parties à l’étranger après la Coupe du monde.
Quatre mois après le triomphe des All Blacks le 23 octobre, le rugby reprend ses droits aux antipodes. Comme souvent en année post-Coupe du monde, entre les blessures et le jeu des transferts, les cartes ont été largement redistribuées.

L’attrait souvent lucratif de l’étranger a notamment provoqué un exode vers l’Europe, en Angleterre (Donald, Louw…), en France (Sivivatu, Rokocoko, B. Botha, G. Botha, Steenkamp, Giteau…) et au Japon (Thorn, Muliaina, F. du Preez, Danie Rossouw, Fourie…). Mais, comme toujours, le spectacle sera assuré.

Les Reds, tenants du titre australiens qui ont brillé par leur jeu de mouvement, ont réussi à conserver l’ossature de Wallabies (Genia, Horwill, Ioane...) qui a fait leur succès. La franchise de Brisbane débutera toutefois la défense de son titre sans son maître à jouer Quade Cooper, blessé aux ligaments croisés lors du Mondial, et pas attendu sur les terrains avant avril.
Leurs grands rivaux néo-zélandais des Crusaders partiront, eux, à la chasse à un huitième titre sans leur capitaine Richie McCaw, qui devrait également faire son retour en avril après une opération d’un pied, un mois après celui attendu de Dan Carter, qui soigne sa blessure aux ischio contractée en octobre.
Ils n’en restent pas moins un des grands favoris pour le titre avec leur légion de All Blacks champions du monde (frères Franks, Whitelock, Read, Dagg…).
Ils commenceront la saison vendredi dans un choc face à ceux qui s’annoncent comme un de leurs plus sérieux concurrents, les Auckland Blues, qui ont débauché Piri Weepu et Ma’a Nonu aux Hurricanes. Les deux joueurs viendront renforcer une ligne de trois-quarts qui comptent déjà notamment Toeava et Ranger, derrière un pack solide avec Keven Mealamu, Tony Woodcock, Ali Williams et Jerome Kaino.
Mais le regard du public ne manquera pas de se tourner vers les Chiefs qui ont réalisé un gros coup médiatique en recrutant le « phénomène » Sonny Bill Williams.
Côté sud-africain, les Bulls de Pretoria partent dans l’inconnu après avoir enregistré une vague de 17 départs, dont Victor Matfield, retraité, F. du Preez, Rossouw, B. Botha, G. Botha et G. Steenkamp.
Les meilleures chances semblent se trouver du côté du Cap où les Stormers, demi-finalistes la saison dernière, s’appuient sur un mélange d’expérience (Burger, Bekker, Habana, de Villiers) et de jeunes talents (Aplon, de Jongh…).
L’Australie mise sur les Reds, première franchise du pays à avoir remporté la compétition depuis 2004, pour la représenter. Les Waratahs, qui ont recruté Sarel Pretorius, Adam Ashley-Cooper et Rocky Elsom, espèrent s’inviter dans la lutte pour la finale, qui sera disputée pour la première fois en août, après les tournées internationales de juin.

Source : leparisien.fr

Résumé vidéo du premier match de Super 15 version 2012 avec la victoire sur le fil des Crusaders à Auckland sur le score de 18-19 !

Quade Cooper fait son one man show

Le style racé, la tête haute, des feintes de passes d’un autre siècle, passes sautées, c’est un vrai récital que nous a proposé en demi-finale du Super 15 le jeune ouvreur des Queensland Reds. Le jeune et prodigieux numéro 10 australien nous rappelle les anciennes gloires de ce sport, Serge Blanco, Jonathan Davies (première partie), David Campese, Mark Ella… On peut en revanche se poser des questions sur la défense des Blues qui a l’air quand même très naïve face aux facétie du jeune australien.