Rugby à XIII « Le State of » : Quel spectacle !

Le Queensland célèbre leur essai de 100 mètres conclu par leur ouvreur Thurston (photo : dailytelegraph.com.au)

Alors que le spectateur français amateur de XV a eu le droit à un triste spectacle consistant à une série de mêlées écroulées et à une succession de tirs au but lors des phases finales de Top 14, leurs lointains cousins des terres australes amateurs de XIII, eux, se sont régalés avec le troisième match du célèbre State of Origin, l’événement sportif annuel au pays des Aussies. Un peu leur Tour de France à eux.

Les Maroons ont remporté leur dernier match sur le fil face à leurs éternels rivaux les Blues de Nouvelle-Galles-du-Sud qui étaient bien décidé à mettre fin à cette série de six victoires du Queensland. Difficile quand on est quinziste et français de comprendre ce que peut représenter ce State of Origin : Imaginez une sorte de match entre les meilleurs joueurs de l’hémisphère nord face aux meilleurs de l’hémisphère sud qui se jouerait sur une série de trois matchs et vous aurez une vague idée de ce que peut être le Stade of Origin.

La déception des « Blues » à la fin du troisième match (photo : dailytelegraph.com.au)

Dans un Suncorp Stadium de Brisbane plein à craquer, ce sont les Blues qui tirèrent les premiers en marquant d’abord une pénalité suivie d’un essai de Brett Morris. Un vent glacial vient refroidir les ardeurs de la chaude ville de Brisbane. Mais en l’espace d’un petit quart d’heure les Marrons marquèrent à leur tour trois essais par Boyd (19), la star aborigène étincelante ce mercredi  Thurston (34ème) et Hodges (37ème).

Face à eux les Blues, emmenés par un Robbie Farah ahurissant, ardent défenseur (101 plaquages réussis sur les deux premiers matchs) et attaquant hors pairs, ont donné du répondant en proposant un jeu d’attaque qui prit de vitesse la défense des locaux à la 70 ème minute, le butteurs des bleus, Josh Morris réussit sa troisième transformation coup sur coup. Le score était donc à 20-20 à quelques minutes de la fin du match.

Les « Maroons » célèbrent leur victoire (photo : dailytelegraph.com.au)

Seulement le héros du match s’appelle Cooper Cronk, le demi-de-mêlée des Maroons tenta un drop de loin qui donna la victoire au siens sur le plus petit score qui soit : 21-20, ruinant ainsi tous les rêves de leurs adversaires de l’état voisin. Pourtant l’ailier bleu Jarrid Hayne se sacrifia, laissant une cheville, pour récupérer in extremis un ballon dans les dernières minutes, malheureusement pour lui ce ne sera pas suffisant…

Le colosse Petero Civoniceva peut prendre sereinement sa retraite sur une magnifique victoire dans le « State of ». Le Queensland continue de dominer l’autre monde de l’ovale.

Publicités

Le Super 15 redémarre sans ses étoiles du sud

Le Super 15 reprend ses droits avec un derby néo-zélandais entre les Blues et les Crusaders

Le Super 15, spectaculaire championnat des provinces de l’hémisphère Sud, lance sa saison vendredi avec un calendrier et un visage inédits en l’absence de certaines de ses plus grandes vedettes blessées, retraitées ou parties à l’étranger après la Coupe du monde.
Quatre mois après le triomphe des All Blacks le 23 octobre, le rugby reprend ses droits aux antipodes. Comme souvent en année post-Coupe du monde, entre les blessures et le jeu des transferts, les cartes ont été largement redistribuées.

L’attrait souvent lucratif de l’étranger a notamment provoqué un exode vers l’Europe, en Angleterre (Donald, Louw…), en France (Sivivatu, Rokocoko, B. Botha, G. Botha, Steenkamp, Giteau…) et au Japon (Thorn, Muliaina, F. du Preez, Danie Rossouw, Fourie…). Mais, comme toujours, le spectacle sera assuré.

Les Reds, tenants du titre australiens qui ont brillé par leur jeu de mouvement, ont réussi à conserver l’ossature de Wallabies (Genia, Horwill, Ioane...) qui a fait leur succès. La franchise de Brisbane débutera toutefois la défense de son titre sans son maître à jouer Quade Cooper, blessé aux ligaments croisés lors du Mondial, et pas attendu sur les terrains avant avril.
Leurs grands rivaux néo-zélandais des Crusaders partiront, eux, à la chasse à un huitième titre sans leur capitaine Richie McCaw, qui devrait également faire son retour en avril après une opération d’un pied, un mois après celui attendu de Dan Carter, qui soigne sa blessure aux ischio contractée en octobre.
Ils n’en restent pas moins un des grands favoris pour le titre avec leur légion de All Blacks champions du monde (frères Franks, Whitelock, Read, Dagg…).
Ils commenceront la saison vendredi dans un choc face à ceux qui s’annoncent comme un de leurs plus sérieux concurrents, les Auckland Blues, qui ont débauché Piri Weepu et Ma’a Nonu aux Hurricanes. Les deux joueurs viendront renforcer une ligne de trois-quarts qui comptent déjà notamment Toeava et Ranger, derrière un pack solide avec Keven Mealamu, Tony Woodcock, Ali Williams et Jerome Kaino.
Mais le regard du public ne manquera pas de se tourner vers les Chiefs qui ont réalisé un gros coup médiatique en recrutant le « phénomène » Sonny Bill Williams.
Côté sud-africain, les Bulls de Pretoria partent dans l’inconnu après avoir enregistré une vague de 17 départs, dont Victor Matfield, retraité, F. du Preez, Rossouw, B. Botha, G. Botha et G. Steenkamp.
Les meilleures chances semblent se trouver du côté du Cap où les Stormers, demi-finalistes la saison dernière, s’appuient sur un mélange d’expérience (Burger, Bekker, Habana, de Villiers) et de jeunes talents (Aplon, de Jongh…).
L’Australie mise sur les Reds, première franchise du pays à avoir remporté la compétition depuis 2004, pour la représenter. Les Waratahs, qui ont recruté Sarel Pretorius, Adam Ashley-Cooper et Rocky Elsom, espèrent s’inviter dans la lutte pour la finale, qui sera disputée pour la première fois en août, après les tournées internationales de juin.

Source : leparisien.fr

Résumé vidéo du premier match de Super 15 version 2012 avec la victoire sur le fil des Crusaders à Auckland sur le score de 18-19 !