Une Finale de Rêve !

Puy-de-Dôme contre Canigou, c’est une finale de rêve qui aura lieu demain soir au Stade de France et pas seulement pour l’équipementier Canterburry of New Zealand, fournisseur des deux formations. Un vent nouveau vient de souffler sur ce Top 14 Orange pour notre plus grand bonheur. Je suis certains que tous les amateurs de rugby, fussent-ils Toulousains ou Parisiens, apprécient de retrouver ces deux clubs en finale du championnat. Présentés comme d’éternels outsiders, les formations catalanes et auvergnates ont tous fait pour s’adapter au professionnalisme naissant du rugby. Pourtant, malgré les efforts consentis, elles furent à chaque fois bien mal récompensé. Depuis 1995, an un du rugby pro, les « jaunards » ont accédé quatre fois à la finale (2001, 2007, 2008, 2009) sans jamais la gagner. Même constat pour les « sang-et-ors » puisqu’ils se sont inclinés en 1998, 2004 et ont également perdu une finale de Coupe d’Europe en 2003. Imaginez, depuis 1992 nous retrouvions toujours le Stade Français ou le Stade Toulousain en finale, seule l’année 2002 avait fait exception à la règle avec la rencontre au sommet entre le Sporting Union Agenais et le Biarritz Olympique. Qui est favori de cette finale ? L’histoire récente de ce sport nous a montré qu’on ne peut se fier aux impressions laissées lors des demi-finales… D’un côté, l’ASM Clermont Auvergne termine la saison avec la meilleure attaque et la meilleure défense du championnat, en est à sa troisième finale consécutive, de l’autre côté Perpignan a terminé premier de la saison régulière. Le jeu pratiqué par les Clermontois et le plus fluide des deux. Mais la soif de vaincre et de renverser des montagnes semble du côté perpignanais. Puisque j’avais justement pronostiqué une finale Clermont-Perpignan (cf. mon billet du 16 mai) je vais rester sur mon pronostique initial d’une victoire Perpignanaise. Qu’on ne m’accuse pas de prendre parti pour une équipe ou pour l’autre, il s’agit juste d’un jeu de pronostique. Quel que soit le vainqueur, que ce soit du côté du Castillet ou de la Place de Jaude, la victoire sera allègrement fêtée par ses vainqueurs. L’idée de voir le bouclier arrivé dans le Puy-de-Dôme ou dans les Pyrénées Orientales me donne déjà la chaire de poule. Cette victoire sera celle de tout un peuple.

Publicités