Challenge européen : Le Stade Français et l’Usap déroulent

Après les écrasantes victoires de Grenoble et Bayonne la veille, le Stade Français et Perpignan n’ont pas fait dans la demi-mesure lors de cette première journée du Challenge européen. Le Stade Français est allé corriger les London Welsh 19-68. De son côté, l’Usap a fait encore plus fort en inscrivant pas moins de onze essais face à la modeste équipe italienne de Rovigo 79-12. En revanche, Bordeaux-Bègles s’est lourdement incliné face aux London Irish (16-43).

Bordeaux-Bègles, sans ses titulaires laissés au repos, n’a rien pu faire face à la puissance des London Irish. Les Girondins, qui ont rapidement perdu sur K.O. leur ouvreur Lachie Munro (23), ont subi dans tous les secteurs et encaissé six essais (pour un inscrit). Les Londoniens prennent la tête de la poule 1 devant leurs compatriotes de Gloucester. Face à des adversaires de moindre calibre, les autres clubs français engagés samedi n’ont guère éprouvé de difficultés. Chez les Italiens de Rovigo, Perpignan a déroulé (79-12) avec pas moins de onze essais inscrits. Avec 15 points d’avance à la mi-temps (27-12), ils ont ensuite enchaîné un 52-0. Quatre joueurs se sont offert un doublé: Mafi, Michel, Vahaamahina et Battle.

Les Catalans partagent la tête de la poule 2 avec les Anglais de Worcester qui ont signé le carton du jour chez les novices espagnols de Guernica (85-5). Chez le promu anglais des London Welsh, le Stade Français avec une équipe « mixte » comprenant quelques joueurs d’expérience (Rabadan, Contepomi, Arias…) a, lui, franchi la ligne à neuf reprises (68-19). Les Parisiens disputeront la première place de la poule 5 à Grenoble, samedi prochain au Havre. A Calvisano, Agen s’est fait une petite frayeur. Confortablement en tête à la pause (31-17), les Lot-et-Garonnais se sont ensuite arrêtés. Ils n’ont inscrit que cinq points en deuxième période et en ont surtout encaissé 16 pour voir finalement les Italiens mourir à 5 points d’eux (36-31). Les Lot-et-Garonnais sont à égalité de points en tête de la poule 4 avec les Anglais de Bath, également vainqueur avec bonus (40-17) à Bucarest.
Les Wasps, qui se sont imposés avec bonus face aux Gallois de Newport (38-25), ont rejoint Bayonne à la première place de la poule 3.

Publicités

Ils sont fous ces Gallois !

Gavin Henson et Mike Philipps, la starlette et le truand du rugby gallois

Les rugbymen gallois ont décidément une drôle de façon de préparer leur Coupe du Monde ! Deux joueurs viennent de défrayer la chronique ces derniers jours. Mais la WRU, la fédération galloise, se serait bien passé de ce genre « d’exploits ». 

D’abord, c’est Gavin Henson le talentueux trois-quarts centre du Pays-de-Galles, ayant fait une pige en Top 14 Orange cette saison avec le RC Toulon, qui fit parler de lui : Il sera la star d’une future émission télé-réalité où il devra choisir la femme de sa vie en direct devant les millions de téléspectateurs britanniques ! L’attaquant gallois est un récidiviste puisqu’il avait déjà participé à ce type de programme où il avait montré ses talents de danseurs. Le sulfureux play-boy gallois se justifie : « La saison est terminée et il est temps pour moi de trouver une femme avec qui j’espère passer le reste de ma vie !». Juste un petit détail : Henson fait parti du groupe de joueurs gallois censé jouer la Coupe du monde !

Probablement jaloux de voir Gavin Henson occupé la première place des journaux à sensation, Mike Philipps, demi-de-mêlée de son état et futur numéro de l’Aviron Bayonnais s’est ridiculisé à l’entrée d’un fast-food en en venant aux mains avec les vigiles. Malheureusement pour lui un passant a pris les images qui ont fait le tour du monde en quelques heures via les réseaux sociaux.

Cette fois-ci s’en est trop Roger Lewis, président de la Welsh Rugby Union a décidé de suspendre le joueur. Du coup, Bayonne pourrait récupérer son joueur plus tôt que prévu.

Après les provocations interposées entre Mourad Boudjellal vis-à-vis du Stade Français, il est difficile de ne pas donner de crédits à ceux qui prétendent que le rugby se footballise chaque jour un peu plus…