Bleus : Les quinze pour l’Argentine

Ce matin Philippe Saint-André a annoncé un XV sans surprise, compte tenu du très bon résultat obtenu par les Bleus samedi dernier au Stade de France face à l’Australie. Un seul changement pour affronter l’Argentine, le retour du seconde ligne toulousain Yoan Maestri qui n’avait pu être aligné comme prévu samedi à cause d’un lumbago aigu. Maestri prend donc la place au toulonnais Jocelino Suta, qui retrouve le banc des remplaçants. On a également appris que PSA a fait une demande afin que le toit du Grand Stade de Lille soit fermé, ce qui serait une première en France, mais cela ne se fera pas sans l’accord des Argentins.

La composition de l’équipe

15-Brice Dulin, 14-Wesley Fofana, 13-Florian Fritz, 12-Maxime Mermoz, 11-Vincent Clerc, 10-Frédéric Michalak, 9-Maxime Machenaud, 8-Louis Picamoles, 7-Fulgence Ouedraogo, 6-Yannick Nyanga, 5-Yoann Maestri, 4-Pascal Papé (cap), 3-Nicolas Mas, 2-Dimitri Szarzewski, 1-Yannick Forestier.

Remplaçants: 16-Benjamin Kayser, 17-Thomas Domingo, 18-Vincent Debaty, 19-Jocelino Suta, 20-Damien Chouly, 21-Morgan Parra, 22-François Trinh-Duc, 23-Yoann Huget.

Conférence de presse de Philippe Saint-André

Publicités

XV de France : L’automne dangereux

La série de trois tests qui se profile semble particulièrement dangereuse pour les Bleus. En effet, les Bleus retrouveront sur leur chemin leurs deux bêtes noires, les deux équipes qu’elle a eu le plus de mal à gagner ces dernières années : L’Australie et l’Argentine. Depuis 17 ans de professionnalisme, le bilan est implacable : 12 victoires pour les Wallabies contre 3 victoires françaises.

Les Australiens semblaient moribonds mais ils viennent de faire un championnat de l’hémisphère sud, tout à fait correct. L’Australie a remporté ses matchs face aux Springboks et au Pumas à domicile avant d’aller s’imposer à Rosario, ce qui n’est jamais une mince affaire. Ils viennent de réaliser un très bon match nul lors du dernier match de Blediloe Cupface à des All Blacks que beaucoup présentaient comme invincible.

Le dernier test entre les deux nations avait très largement tourné en faveur des Wallabies. A tout cela, il faut ajouter des conditions favorables  de préparation (les Australiens viennent de passer 6 mois ensemble et leur jeu est complètement rôdé).

Malgré tous les Bleus doivent se dire que toutes les séries ont une fin. Philippe Saint-André s’apprête à aligner l’une des plus belles équipes que le XV de France n’ait jamais eue : des avants solides et réputé pour leur jeu estampillé Top 14 avec une magnifique ligne de trois-quarts. Lorsque l’on regarde la composition de la liste des 33 appelés par Philippe Saint-André, on comprend les intentions du sélectionneur : par exemple au centre, nous retrouvons Mermoz, Fofana, Fickou et Fritz. Que des joueurs de ballons, amateurs d’intervalles, et de balles au large. Malgré l’absence de joueurs cadres comme Dusautoir, le capitaine, et peut-être celle de Morgan Parra. La France dispose de toutes les armes pour que les Australiens mettent enfin un genou à terre.