Payez et circulez !

Ce match entre Toulouse et Toulon, c’était un Mike Tyson contre Holyfield, le champion contre le favori, le Sud-Ouest contre le Sud-Est ! C’est le match dont tout le monde me parle depuis deux semaines ! Seulement ce choc n’aura pas lieu ! Amis rugbyphiles on vous prend pour des imbéciles juste bons à sortir la carte bleue. Il est grand temps que vous portiez plainte pour escroquerie ! 

Les médias nous annoncent que Bernard Laporte, entraîneur du Rugby-Club Toulonnais, devrait envoyer à Toulouse une équipe bis, mettant ainsi au repos les 14 joueurs ayant le plus joué avant d’entamer la Coupe d’Europe. Soyons clairs ! Je comprends aisément qu’il faille absolument ménager des joueurs ! Je crois aussi qu’il y a des manières de faire. Je suis personnellement, un grand admirateur du style de jeu Laporte. J’aime son verbe, son franc-parler, son côté pragmatique et je partage avec lui cette vision guerrière du rugby. Cela ne m’empêche pas de penser que cette idée d’envoyer une équipe B à Toulouse est grossière.

Envoyer une équipe B, fut-elle la meilleure réserve de France et d’Europe, est un manque de respect pour les spectateurs qui paient -chers- leur entrées au Stade. C’est un manque de respect pour l’adversaire du jour (dans ce cas-là, Toulouse n’est que l’arroseur arrosé puisqu’il est sans doute le maître de cette pratique). Mais après tout nous vivons dans une société où le chacun pour soi prime. C’est dommage parce que je pensais que le rugby avait un autre message à faire passer. Que dire du manque de respect vis-à-vis des partenaires et du diffuseur (Canal plus). Qu’allez-vous raconter au téléspectateur qui paie chèrement son abonnement à Canal plus pour voir un match entre les juniors du Stade toulousain et les cadettes du RCT ?

La vérité, c’est que le rugby professionnel français est dirigé par une bande de guignols incapables de voir qu’ils sont en train de scier la branche sur laquelle ils se trouvent ! Diffuseurs, partenaires, spectateurs et téléspectateurs sont justement ceux qui permettent au rugby pro de vivre. Je me souviens encore qu’il y a à peine un an ou deux, ces mêmes présidents prétendaient recevoir entre 100 et 150 millions d’euros de la part de la chaîne cryptée pour la diffusion des matchs de Top 14 (chiffre avancé par mon ami Boudjellal) . Mais de qui se moquent-ils ? Quel manque de professionnalisme ! Ce match entre Toulouse et Toulon, c’était un Mike Tyson contre Holyfield, le champion contre le favori, le Sud-Ouest contre le Sud-Est ! C’est le match dont tout le monde me parle depuis deux semaines ! Au lieu de réclamer 150 millions d’euros à Canal +, nos dirigeants devraient s’estimer heureux que la chaîne ne demande pas des dommages et intérêts pour le préjudice qu’est en train de lui faire le rugby pro.

Bien-sûr après, on expliquera que le manque de spectateurs dans les stades est dû à la crise. Ah qu’elle a bon dos cette crise ! Pendant ce temps-là, le foot est en train d’investir massivement dans des stades de nouvelles générations, plus grands, plus modernes pour mieux chouchouter et draguer tous les sponsors ! Le hand est en train de moderniser son championnat de manière très professionnelle avec l’ambition d’en faire une des ligues les plus relevées du monde attirant au passage des investisseurs étrangers.

Puisque les spectateurs ne sont bons qu’à payer et à la fermer, le président de Toulon se permet même de traiter ses propres spectateurs de « crétins » et de « salauds » ! Il accuse à tord, le public toulonnais d’avoir sifflé le chanteur Youssoupha ! Le public aurait le droit de siffler l’adversaire, de crier des grossièretés à l’arbitre, mais n’aurait pas le droit de siffler un artiste qu’il n’apprécierait pas. On pourrait insulter les arbitres devant les caméras, mais le public lui n’aurait pas le droit à la liberté d’expression. Je reste dubitatif. Le summum est atteint lorsque Mourad Boudjellal demande aux spectateurs d’ouvrir des bouquins (c’est bien connu le spectateur de rugby n’est qu’un salaud-crétin- ignare et illettré) et de s’ouvrir à d’autres cultures et d’écouter d’autres chanteurs comme Yannick Noah (quelle originalité et quelle référence pour une personne à la culture si raffinée) !  Sur le principe je suis d’accord, on ne devrait pas siffler dans un stade, c’est un acte de lâcheté, on se croit supérieur parce qu’en nombre. Mais il serait bon aussi que les présidents montrent l’exemple.

Après tout cela, je crois que nous sommes en droit de réclamer le remboursement de notre abonnement au stade et de porter plainte pour escroquerie et abus sur la marchandise.

Publicités