Vidéo : Les plus meilleurs moments de la Coupe d’Europe

Voici une petite vidéo très sympa des meilleurs moments de la Coupe Heineken 2013 proposée par le site internet RugbyVids qui s’est spécialisé dans le montage des moments forts des grandes compétitions internationales et nationales de rugby à XV. Je vous laisse apprécier ces magnifiques images.

Publicités

Coupe d’Europe : Castres commence par une lourde défaite en Ulster

Logo Heineken CupCastres a commencé sa campagne de Coupe d’Europe par une lourde défaite sur le terrain de l’Ulster, finaliste l’année dernière et vainqueur avec le point de bonus, 41 à 17, vendredi à Belfast.

Les Irlandais ont marqué quatre essais par Trimble (8), Marshall (22, 42) et Pienaar (80) contre deux aux Français inscrits par Andreu (32) et Garvey (51). Jackson et Teulet ont complété la marque au pied.

Jamais menacé, l’Ulster menait déjà largement à la mi-temps 23 à 10.

Les Castrais, qui ne s’attendaient pas vraiment à réussir un exploit si l’on en croit la composition de leur XV de départ où manquaient plusieurs joueurs majeurs, ont été submergés par les vagues offensives de l’Ulster en début de match.

L’ailier international Trimble a d’abord aplati en coin après une percée de l’arrière néo-zélandais Payne.

Un quart d’heure plus tard, le demi de mêlée Marshall, titulaire à la place de la star Ruan Pienaar, ménagé car il venait juste de rentrer du Four Nations avec l’Afrique du Sud, a creusé l’écart en marquant grâce à un coup de pied à suivre pour lui-même.

En tête 20 à 3 après 22 minutes de jeu, les Irlandais avaient déjà pris une option sur la victoire.

Tenant bien le coup devant, Castres est revenu au score avant la pause grâce à un essai de l’ailier Andreu, superbement servi d’une longue balle au pied par l’ouvreur Bernard.

Mais au retour des vestiaires, ils ne sont jamais parvenus à se rapprocher suffisamment pour mettre en doute le résultat final, malgré l’essai de Garvey, passé au milieu d’une défense irlandaise pour une fois poreuse.

Les Français ont tenté de serrer les rangs en défense en fin de match pour priver l’Ulster du bonus. Mais Pienaar, entré en jeu pour les vingt dernières minutes, a ruiné leurs efforts en concluant par un essai près des poteaux une contre-attaque irlandaise dans les arrêts de jeu.

Leinster, la passe de trois

Le Leinster remporte sa troisième couronne d’Europe et s’impose désormais comme un géant d’Europe. (Photo : Espnscrum.com)

Les Irlandais du Leinster ont conservés leur H Cup en battant leurs compatriotes de l’Ulster (42-14) lors d’une finale outrageusement dominée par les joueurs de Dublin.

La vague bleue a déferlé sur Twickenham. Les Irlandais du Leinster se sont largement imposés en finale de la H Cup face aux Nord Irlandais de l’Ulster (42-14). Déjà tenante du titre, le Leinster a encore une fois prouvée qu’elle est bien la meilleure équipe d’Europe actuellement. Jamais la province de l’Ulster n’a su, ou n’a pu, contrecarrer les plans des coéquipiers de Brian O’Driscoll. C’est son comparse O’Brien qui ouvrait le score avec toute la famille des gros de Dublin qui poussait derrière lui, il fallait attendre la confirmation vidéo mais le Leinster menait bien (7-3). O’Brien qui profitait d’un vol de ballon d’O’Driscoll pour se promener dans la défense de Belfast ? Rattrapé, il voyait Healy relevé le cuir et l’aplatir.

A la mi-temps, personne ne voyait Ulster avoir la capacité de revenir au score. Cela se confirmait cinq minutes plus tard, un maul perforant emmenait le ballon droit dans l’en but, les défenseurs de l’Ulster se jetaient dans les pieds des gros du Leinster. L’arbitre offrait un essai de pénalité (21-6). Des gros qui permettaient ensuite à Wallace de s’échapper, feinter et servir Tuohy qui visitait une nouvelle fois l’arrière pays de Belfast (24-14). Dès lors la messe était dite. Mais le Leinster prenait un malin plaisir à infliger une fessée à leurs voisins en ajoutant deux nouveaux essais. Le Sud-Africain Van der Merwe   concluait un mouvement mené par les avants du Leinster façon Panzer (35-14). Même le talonneur Cronin prenait de vitesse la défense de l’Ulster, bien lancé par une nouvelle passe laser d’O’Driscoll (42-14). Le Leinster, invaincu depuis décembre 2010 en coupe d’Europe et une défaite à Clermont, a réalisé une véritable démonstration de force. Et laisse l’impression qu’une dynastie vient de victoire vient de naître.

Résumé de la finale de la Coupe Heineken 2012

Clermont privé de finale

Le Leinster se qualifie pour la première finale 100% irlandaise de l'histoire.

Un essai de Fofana refusé avec justesse à deux minutes du terme du match, voilà à quoi a tenu la demi-finale de Coupe d’Europe entre Clermont et le Leinster. Et malheureusement, les Auvergnats ne disputeront pas la première finale de leur histoire en H Cup, battus (19-15) par le Leinster, tenant du titre. Les Irlandais s’offrent, eux, la première finale 100% irlandaise de l’histoire puisqu’ils affronteront l’Ulster.

Perdre deux joueurs majeurs dans la première demi-heure de jeu, c’est dur. Surtout en demi-finale de Coupe d’Europe, face au tenant du titre, dans un match qui se présente comme une finale avant l’heure. C’est pourtant avec ce handicap que Clermont a entamé la première demi-finale de H Cup de son histoire face au Leinster. Perdre coup sur coup Julien Malzieu (13e) puis Lee Byrne (23e), c’est être privé de deux contre-attaquants de premier ordre, solides sur les ballons aériens qui plus est. A Bordeaux, les Clermontois n’avaient pas le choix, tout comme le fait de subir l’arbitrage étonnant de l’Anglais Wayne Barnes, qui les a pénalisés à tours de bras en 1ère période. Mais le mythique arbitre de France-Nouvelle-Zélande de Coupe du monde 2007 se contentait juste d’avertissements verbaux lorsque Cullen se rendait coupable d’un coup de poing très visible et vu par l’arbitre de touche en 1ère période, ou que Gordon D’Arcy se rendait coupable d’une faute d’anti-jeu flagrante en 2e, alors que le carton jaune s’imposait.

Pour revenir au jeu, deux des équipes les plus joueuses d’Europe ont présenté une belle copie au stade Chaban-Delmas, arbitrée par les deux buteurs de haut niveau, Brock James d’un côté, Jonathan Sexton de l’autre. L’ouvreur australien de l’ASM offrait un net avantage juste avant la pause en passant une 4e pénalité (12-6). Mais au retour des vestiaires, les hommes de Vern Cotter étaient cueillis à froid. Kearney transperçait la défense aux 40m avant de servir Healy qui n’avait plus qu’à s’affaler dans l’en-but pour le premier essai du match (44e, 13-12). Ce début de 2e période était le tournant du match, car après une pénalité ratée par James, le même Kearney prenait sa chance des 40m pour placer son drop entre les perches, et assommer un peu plus l’équipe française (47e, 16-12).

Fofana aplatit mais ne contrôle pas

Contrairement à la 1ère période, les Irlandais étaient cette fois beaucoup plus pénalisés que leurs adversaires. James ramenait les siens avec une nouvelle pénalité des 40m (53e, 16-15), mais la tendance s’inversait ensuite, permettant à Sexton de lui répondre après un beau mouvement arrêté illicitement à 5m de la ligne (63e, 19-15). Sous pression et dans l’obligation de combler ce retard, Clermont accumulait les temps de jeu, mais ne parvenait pas à déstabiliser les Irlandais, bien en place défensivement et qui n’avaient qu’à les attendre. Les approximations de passe, les mauvaix choix, les maladresses, tout y passait pour empêcher l’ASM d’inscrire l’essai victorieux. Expert dans la maîtrise du jeu, dans le jeu au près comme dans les espaces, le Leinster faisait admirer sa capacité à gérer la fin de match, comme le champion d’Europe en titre qu’il est. Et qu’il pourrait bien rester, puisqu’il affrontera en finale son voisin de l’Ulster, pour la première finale 100% irlandaise de l’histoire de la H Cup.

Avec courage, avec envie, les Auvergnats ont tenté d’arracher cette finale dans les dernières minutes, venant pilonner la ligne irlandaise, Fofana passant même derrière mais il ne parvenait pas à conserver le contrôle du ballon en aplatissant, ce que confirmait la vidéo (78e). Après avoir été le héros du XV de France dans le Tournoi des VI Nations, en marquant à chaque match, le centre international ne rééditait pas sa performance sous le maillot blanc. Et malgré de nouveaux temps de jeu à quelques centimètres de la ligne, les « Jaunards » finissaient frustrés, avec une dernière pénalité sifflée contre eux pour réduire à néant leurs derniers petits espoirs. Une finale, cela se joue à pas grand-chose, une demie aussi, et les Clermontois l’ont amèrement constaté en Gironde.

Le Leinster est en finale, pas Clermont. Et le Leinster pourrait devenir, pour la troisième fois, champion d’Europe après ses titres en 2009 et 2011. Pour les retrouvailles entre Vern Cotter et John Schmidt, son ancien adjoint en Auvergne, c’est l’ancien « élève » qui a pris le dessus.

Source : France télévision Photo Espnscrum.com

Clermont et Toulouse devront aller chercher leur demie à l’extérieur

Julien Malzieu repris in-extremis par le sud-africain Terreblanche

Au terme d’un match très accroché, Clermont est venu à bout de l’Ulster (19-15). Un succès qui ouvre les portes des quarts de finale de la H Cup au club auvergnat, premier de son groupe.

Le rugby français comptera au moins deux représentants en quarts de finale de la H Cup. Après Toulouse vendredi et en attendant le résultat de Biarritz dimanche, Clermont a validé sa qualification pour le prochain tour de la compétition grâce à une victoire obtenue face à l’Ulster (19-15). L’ASM, qui termine cette phase de poules en tête de son groupe avec 20 points, a eu toutes les peines du monde pour disposer de coriaces Irlandais qui n’ont pas tout perdu sur la pelouse de Marcel-Michelin puisqu’ils étaient assurés de terminer dans les meilleurs deuxièmes avant même le coup d’envoi de cette rencontre à suspense.

La mêlée au rendez-vous, pas la touche…
Poussés par un stade chauffé à blanc, les Jaunards imprimaient un rythme d’enfer d’entrée de jeu. Ils jouaient tous les ballons à la main et comptaient également  sur une excellente mêlée qui rivalisait largement avec son homologue irlandaise, réputée pour être l’une des meilleures d’Europe. Parra récompensait d’ailleurs le travail de ses avants en passant deux pénalités obtenues par le pack auvergnat (15e, 22e). En revanche, la touche s’avérait être le gros point faible d’une ASM qui dominait bien moins son sujet au fil des minutes. L’Ulster scorait par l’intermédiaire de deux coups de pied de Pienaar (18e, 33e) et parvenait à franchir le rideau adverse à plusieurs reprises, sans conséquence au tableau d’affichage qui affichait un score de 6-6 à la pause.

Ti’i Paulo libère l’ASM
Virtuellement éliminé à la pause, Clermont n’avait plus le choix. Les deux équipes se rendaient coup pour coup durant le deuxième acte, à l’image du duel des buteurs entre Parra et Pienaar, tous deux très habiles dans leurs tentatives ce samedi (l’international français réalisait même un sans-faute). Menés 9-12  à vingt minutes du coup de sifflet final, les Jaunards, souvent poussés à la faute, profitaient du coaching opéré par Vern Cotter pour trouver les ressources nécessaires pour renverser la vapeur et arracher leur qualification. Entré au talonnage, Ti’i Paulo inscrivait en force l’unique essai de la rencontre (63e). Finalement vainqueur 19-15 au terme d’une rencontre aussi accrochée que crispante, le club auvergnat a rempli son objectif mais devra attendre vingt-quatre heures pour connaître le nom de son futur adversaire ainsi que le lieu du match.

Résumé : Clermont-Auvergne vs. Ulster Rugby

Source : lefigaro.fr Photo : Espnscrum.com