XV de France : Ils ont croqué le Puma !

Le Blogue de Mister Rugby fait le point sur le dernier match victorieux du XV de France au Grand Stade de Lille Métropole.

Ce groupe France a confirmé tout le bien qu’on pensait de lui depuis la victoire en Argentine, puis après son succès parisien face aux Wallabies. En l’espace d’une semaine, le XV de France vient de battre les deux équipes qu’elle a eu le plus de mal à dominer dans les années 2000. Pourtant lors des 10 premières minutes et suite à l’essai du Biarrot Marcelo Bosch, on a cru revivre les nombreuses déroutes infligées par ces Pumas accrocheurs, qui réussissent à nous faire douter. Mais cette fois-ci, les Bleus auront joué dans le bon sens. Les erreurs défensives auront vite été corrigées. Les Bleus, à l’image de ce qu’ils avaient été capables de produire face à l’Australie, ont produit énormément de jeu, jusqu’à l’asphyxie des Pumas : inscrivant au passage trois essais – avec un peu de réussite- dès la première mi-temps (Vincent Clerc 18ème et 22ème, Yannick Nyanga, 34ème). Cette mi-temps fut tellement exceptionnelle qu’il y eut très peu d’arrêts de jeu, on dut même attendre la 38ème minute pour jouer la première mêlée ! Un record mondial ?

Le deuxième acte ne sera pas du même niveau, les deux équipes complètement asphyxiées rentrèrent dans un duel de buteurs. Les Bleus se sont contentés de gérer la deuxième mi-temps, un peu trop parfois même, laissant quelques espaces aux Pumas, et se faisant surprendre à plusieurs reprises sur des ballons hauts (une première faiblesse laissée entrevoir par les Français qui n’a pas dû passer inaperçue à la vidéo de nos futurs adversaires, Dulin a eu énormément de mal à rivaliser sur les ballons hauts). Il est évident que c’était aux Argentins, dominés au score, d’envoyer du jeu. La défense française un peu pris de vitesse en début de première mi-temps retrouva toute son agressivité et les Argentins, agonisant, ne firent jamais vraiment en mesure d’inquiéter les Français qui maintenaient les Pumas à distance grâce au pied de Frédéric Michalak.

Finalement, les Bleus l’emporteront 33 à 29. Une très belle copie rendue par nos Bleus à confirmer la semaine prochaine face aux Samoa, dont ils faut se méfier, car les îliens viennent de remporter une très probante victoire en terre Galloise. Il y eut un peu de déchet défensivement, mais les lancements de jeu furent plus nombreux que lors du match du Stade de France. Il faudra à l’avenir soigner les ballons hauts, surtout au moment d’affronter les équipes britanniques (Galles, Angleterre et -à un degré moindre- l’Ecosse) qui sont royales dans ce secteur. Soulignons les performances de Fred Michalak, Florian Fritz (qui est en train de s’imposer au centre), Vincent Clerc mais surtout de la troisième ligne qui aura réussi l’invraisemblable exploit de nous faire oublier sporadiquement l’absence de Thierry Dusautoir. Pas une mince affaire !

Bonne note aussi au public nordiste, qui fut au rendez-vous et qui mit une incroyable ambiance dans leur nouvel écrin. Regrettons toutefois l’état lamentable de la pelouse : Passons encore sur les lignes du terrain de football encore présentes (bien que j’ai déjà joué sur des terrains de rugby que l’on partageait avec un club de foot sur lequel on repeignait en vert les lignes de foot ; si on peut le faire à petit niveau, on devrait pouvoir le faire pour les test-matchs). Le terrain ressemblait à un véritable champ de patates ! Ça ne sert à rien d’investir des centaines de millions d’euros dans un stade à toit fermé pour finalement jouer sur un terrain de la sorte ! Cependant, après le refus du Paris Saint-Germain de louer son Parc des Princes au rugby pour les demies finales du Top 14, le public nordiste devrait gagner le droit à accueillir de nouveau un grand événement du ballon ovale.

Mister Rugby

Publicités

Votez pour le plus bel essai international de l’année 2009 !

Décidemment ! Nous sommes en pleine période des récompenses. Après le traditionnel Oscar Midi-Olympique, les IRB Awards, l’International Rugby Board en association avec l’IRPA (International Rugby Player Association) vous propose cette fois de voter pour le plus bel essai international de l’année 2009.

Les modalités sont très simples, en lançant les vidéos vous aller assister à une sélection de 15 essais, chacun est numéroté. Il vous suffira donc d’envoyer à cette adresse votetry@irb.com le numéro de l’essai qui est à vos yeux le plus beau de l’année 2009. Vous avez jusqu’au 31 décembre pour envoyer votre vote. Le gagnant sera connu dès le mois de janvier 2010. Le blogue rugbydump.com, sorte de bible en ligne du rugby dont mes lecteurs les plus fidèles savent qu’il s’agit pour moi d’une source permanente d’inspiration,  vous à mis ces 15 essais sur deux vidéos youtube que vous trouverez ci-dessous.

Le panel des essais comprend : trois essais des tests de juin, trois des tests du mois de novembre, trois de la tournée des Lions britanniques, trois des Tri Nations Series et encore trois du Tournoi des Six Nations. La surprise du chef vient de la nomination de l’essai du Russe Alexander Yanyushkin lors du test entre la Russie et l’Uruguay.

Selon Bernard Lapasset, président de l’IRB, le vote s’annonce d’ores et déjà très serré.

La France et la Nouvelle Zélande sont les deux nations les plus représentées avec trois essais chacune. Ce qui n’est pas une surprise pour les amateurs de beau jeu tant ces deux équipes sont devenues mythiques pour la qualité de leur jeu offensif. Le Gallois Shane Williams et l’unique joueur à être nominé deux fois, une fois avec le Pays-de-Galles une seconde fois avec les Lions britanniques.

On peut regretter toutefois l’absence totale d’essais d’avants : Ici que des courses folles, des cadrage-débordement, et des passes à l’aveugle ou volleyées !  Mais hélas, pas de cocotte. C’est dommage.

Alors qui succèdera à l’œuvre conclue par l’Irlandais Brian O’Driscol, lauréate du plus bel essai de l’année 2010 ? C’est à vous de décider !

1 Berrick Barnes | 2 Lee Byrne | 3 Gonzalo Comacho
4 Jaque Fourie | 5 Imanol Harinordoquy | 6 Jamie Heaslip
7 Cedric Heymans | 8 Rob Kearney | 9 Ma’a Nonu
10 Isaac Ross | 11 Shane Williams | 12 Alexander Yanyushkin
13 Vincent Clerc | 14 Shane Williams | 15 Mils Muliaina

Essais n°1 à n°10

Essais n°11 à n°15