Qui arrêtera ces All Blacks ?

Dan Biggar échappe au placage du All Black Jimmy Cowan

La Nouvelle-Zélande n’a pas manqué la dernière marche devant la mener au Tri Nations. Une semaine après avoir largement disposé du Pays de Galles (42-9), les All Blacks se sont montrés moins convaincants mais ont tout de même disposé de ce même XV du Poireau (29-10), samedi à Hamilton. Trop indisciplinés, les Dragons rouges ont malgré tout donné du fil à retordre aux coéquipiers de Dan Carter, auteur de 17 points.

Les semaines se suivent et se ressemblent pour la Nouvelle-Zélande. En pleine préparation pour un Tri-Nations qui les verra affronter l’Afrique du Sud en ouverture, le 10 juillet prochain, les All Blacks n’ont pas manqué de finir de gonfler leur capital confiance. Une semaine après avoir étouffé le Pays de Galles (42-9), les troupes de Graham Henry ont remis le couvert face à un XV du Poireau qui n’imitera pas la France et l’Angleterre, seules nations de l’hémisphère nord à avoir réussi à s’imposer en terres néo-zélandaises.

Bien huilée, la machine All Blacks a tout de même dû s’employer pour prendre l’ascendant sur des Dragons rouges joueurs mais trop indisciplinés pour espérer ramener autre chose qu’une défaite de leur visite à Hamilton. Pourtant, les Britanniques foulaient le pré du Waikato Stadium avec l’espoir d’offrir un autre visage que celui affiché sept jours plus tôt. Les hommes de Warren Gatland pouvaient rêver à un manque d’automatismes chez leurs adversaires, les Blacks procédant à sept changements dans leur composition d’équipe par rapport à la semaine passée. Peine perdue puisque si les protagonistes ont évolué, le résultat, lui, est resté favorable aux hôtes de la prochaine Coupe du monde, programmée l’année prochaine.

Les Gallois se rebiffent, en vain

Et comme toujours, Dan Carter n’a pas été étranger au succès des siens. L’éphémère Perpignanais n’a pas manqué de faire parler sa botte aussi précise que précieuse pour rapporter la bagatelle de 17 unités aux siens. Le recordman de points sous le célèbre maillot noir a donc soigné ses statistiques en passant cinq pénalités (15e, 40e, 44e, 50e, 54e) venues sanctionner l’indiscipline trop criante des visiteurs, Lee Byrne stigmatisant à lui seul les problèmes de comportement de sa formation en recevant un carton jaune pour un plaquage dangereux juste avant le repos (40e).

Dominateurs sans écraser les débats, les All Blacks auront tout de même eu l’opportunité d’inscrire deux essais. Le premier, oeuvre de Cory Jane après dix-huit séquences de jeu (24e), le second à mettre au crédit d’Aaron Cruden, heureux de voir un rebond favorable lui profiter après avoir tapé à suivre à la sirène (80e). Entre-temps, les Gallois n’auront pas raté leur fin de match en siégeant dans le camp néo-zélandais. Un temps fort concrétisé par l’essai de Jamie Roberts, bien trouvé en bout de ligne (78e). Sans une indiscipline fatale, le Pays de Galles aurait pu espérer un meilleur sort.

Source : Sports.fr

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s