Grand succès populaire du rugby à XIII à Toulouse !

La saison de XV étant terminée dans l’hémisphère nord, l’occasion pour moi de vous parler un peu de l’autre code : celui du rugby à XIII. Les Dragons Catalans, seule équipe française engagée en Super Ligue appuie la candidature toulousaine pour rejoindre la compétition phare européenne. Pour l’occasion, les Perpignanais ont délocalisé un match dans la ville rose face à Hull Kingston Rover. 

Les Catalans qui se plaignent de ne pas être traités à la même enseigne par le corps arbitral que les formations anglaises auront malheureusement du grain à moudre après ce match de Super Ligue délocalisé au stade Ernest Wallon de Toulouse. Comment dominer outrageusement et perdre un match ? Demandez aux Dragons, ils ont la recette ! D’abord en vendangeant certaines situations, en oubliant de jouer des deux contre un d’école comme ce fut le cas à deux ou trois reprises juste devant la ligne d’essai de l’adversaire du jour, le Hull Kingston Rovers RFC. Que dire encore de cette décision de Morgan Escaré qui en s’échappant avait fait le plus dur, choisi de rentrer sa course avant de se faire rattraper in extremis par le dernier défenseur des Rovers ? A cela, il fallait ajouter toute une série de fautes du corps arbitral et des juges vidéo qui ont refusé pas moins de trois essais aux Dragons dont deux au moins étaient complètement valables tandis qu’ils accordèrent un essai complètement fantaisiste d’Eden entaché par une faute de main énorme de Robins  laquelle fut ignorée superbement par le juge vidéo. Enfin, ajoutez à cela le manque de réussite au pied de Thomas Bosc qui contrastait avec la réussite de Mickael Dobson dans le même exercice et vous avez la clé pour perdre une occasion unique d’accrocher le carré d’as de cette Super Ligue. Une dernière échappée de Frédéric Vaccari nous a fait croire au sauvetage de la dernière minute mais il n’en fut rien.

Les Catalans pointent désormais à la cinquième place derrière Wigan, Huddersfield, Warrington et Leeds, juste devant les deux clubs de Hull, respectivement sixième et septième.

Les quinzistes curieux, comme moi, venus voir à quoi ressemblait une rencontre de Super Ligue de rugby à XIII ont dû se dire que finalement le XV de France aurait pu remporter un match face aux All Blacks, sur un malentendu énorme comme celui auquel ils venaient d’assister. Néanmoins ceux-ci, auront passé une excellente après-midi, devant un match au multiple rebondissements au cours duquel pas moins de sept essais ont été inscrits. Le local de l’étape, Kevin Larroyer, enfant des Minimes formé au TO XIII a même marqué un essai.

Toulouse 2015 ? 

L’opération séduction lancée conjointement par les dirigeants catalans et le président de la FFR13, le Toulousain Carlos Zalduendo, qui ont à cœur d’appuyer la candidature toulousaine d’accueillir une franchise de Super Ligue sur le socle du TO XIII dès 2015 auront probablement marqué des points précieux. Le match, retransmis sur BeIn Sport, aura été une grande fête populaire du rugby à XIII. Pas moins de 15 000 spectateurs ont assisté au match dans une ambiance survoltée.

Publicités

Les Dragons prennent la tête de la Superligue !

Rémy Casti et Ian Henderson plaquent Jamie Foster

Pendant que le club quinziste voisin souffre en 11ème place du Top 14, les treizistes des Dragons Catalans, seul club français engagé dans la Superligue ont réussi l’exploit de s’imposer sur la pelouse du flambant neuf Langtree Park (18 000 places) des mythiques Saints de Saint-Helens. Les Dragons restent donc invaincus après trois journées de championnat et ont déjà a leur actif deux victoires à l’extérieur après celle obtenue lors de la première journée face aux Bradford Bulls. Malgré une laborieuse victoire à Gilbert Brutus face à Castelford, les Perpignanais font donc un excellent début de saison qui leur permet d’obtenir la première de cette Superligue. Après la finale de la Cup en 2007 disputée et perdue à Wembley face aux mêmes Saints de Saint-Helens, le club français s’est imposé en quelques années seulement comme l’une des références de la Superligue. De quoi donner de jolies couleurs au rugby à XIII tricolore.

Superligue, un nouveau départ

Les équipes de la Stobart Superleague

Cela faisait quelques temps que je n’avais pas écrit sur le rugby à XIII. Je profite donc du lancement de la saison de Superligue et du bon départ pris par la franchise française des Dragons Catalans qui ont remporté leur premier match (cf. vidéo) sur le terrain des Bradford Bulls, l’un des clubs mythiques en Angleterre, sur le score plutôt flatteur de 12 à 34. Le nom du championnat a quelque peu changé, ne parlons plus de Engage Superleague mais de Stobart Superleague, désormais la célèbre compétition de rugby à XIII anglaise porte le nom d’une entreprise spécialisée dans le transport routier, une centaine de camions aux couleurs de la compétition phare sillonneront d’ailleurs les routes britanniques. Au petit jeu des chaises musicales, la franchise des Widness Vikings qui jouaient jusqu’alors le Championship (championnat servant d’antichambre la SL) remplacera le club gallois des Celtic Crusaders. L’autre nouveauté est l’inauguration de deux nouveaus stades flambant neuf, preuve qu’avec ce type de championnat semi-fermé, les clubs peuvent investir dans des infrastructures modernes. Saint-Helens et Salford ont en effet tous deux abandonné leur stade centenaire, plein de charme certes, mais complètement vétuste. Ils logeront respectivement au Langtree Park (18 000 places) et au Salford City Stadium (12 000 places). Mais la grande nouveauté vient du côté français : la chaine Al Jazeera Sport, qui a beaucoup fait parler d’elle dans le monde du sport, a annoncé qu’elle diffusera de nombreux matchs de rugby à XIII dont la National Rugby League australienne et la Superligue. Le XIII devrait même être l’une des disciplines fortes de la chaine qatarie. Les amoureux de XIII se souviendront que le directeur de cette chaine, Charles Biétry, était le président du PSG Omnisport à l’époque du PSG XIII de Jacques Fouroux. Voilà qui devrait en satisfaire quelques uns.